Ajaccio : un crash-test spectaculaire pour sensibiliser les élève du lycée Laetitia aux accidents de la route

Des élèves du collège et lycée Laetitia d'Ajaccio ont assisté à la simulation d'un accident entre un scooter et une voiture ce mardi 19 novembre. / © Jean-André Marchiani / FTVIASTELLA
Des élèves du collège et lycée Laetitia d'Ajaccio ont assisté à la simulation d'un accident entre un scooter et une voiture ce mardi 19 novembre. / © Jean-André Marchiani / FTVIASTELLA

Des élèves du collège et lycée Laetitia d'Ajaccio ont assisté à la simulation d'un accident entre un scooter et une voiture ce mardi 19 novembre. Un Crash-test spectaculaire pour marquer les esprits. Cette année, il a eu 243 accidents impliquant un deux-roues en Corse du Sud.

Par France 3 Corse ViaStella

Dans la cour du collège Laetitia à Ajaccio, le choc est d'une violence extrême. Lancée à seulement 50km/h, voiture vient de percuter le conducteur d’un deux-roues, projeté à plus de 15 mètres. 

Malgré la collision, personne n'est blessé. Le conducteur est un mannequin et l'accident, une simulation pour sensibiliser les élèves. « Je connaissais les dangers, mais je 'n'avais pas peur. Mais après le choc que j’ai vu, ça m'a fait bizarre », livre l’un d’entre eux.
 
Lutter contre les comportements à risque est un enjeu majeur pour les professionnels de la prévention routière. Tout d'abord parce que les 15-24 ans sont les premières victimes des accidents de la route. 
 
Un crash-test spectaculaire pour sensibiliser les élève du lycée Laetitia aux accidents de la route
Intervenants - Pascal Dragotto, Pilote du risque automobile ; Pierre Foulquier, Animateur sécurité routière. Equipe - Camille Wormser ; Jean-ANdré Marchiani ; Wendy Martini.
 

« On ne les sauvera pas tous »


La Corse reste aussi l'une des régions les plus accidentogènes de France 27 morts en 2019 : 19 en Haute-Corse, 8 en Corse-du-Sud. « On ne les sauvera pas tous. Mais certains vont prendre conscience. Certains hésitaient à prendre un scooter, aujourd’hui je sais que certains n’en prendront pas », explique Pascal Dragotto, pilote du risque automobile. 

À quelques mètres de là, une voiture-tonneau permet de prendre conscience de l'importance de la ceinture de sécurité. 

Pourtant, cet atelier est trop souvent vu comme une attraction par le jeune public. « On souhaite au moins qu'il y en ait 10-15% de conscients. Et s’ils en sont conscients, ce sont tous les gamins qui feront passer le message aux parents, aux amis. C’est avec ceux-là que l’on compte faire passer le message », indique Pierre Foulquier, animateur sécurité routière. 

Le combat pour réduire la mortalité sur les routes continue, lundi, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, s'est dit favorable à l'instauration de la tolérance 0 pour les conducteurs. 


 

Sur le même sujet

Les + Lus