Ajaccio : les pêcheurs occupent la direction de la mer et du littoral de Corse

Ce vendredi 31 mars, à Ajaccio, les pêcheurs professionnels occupent symboliquement la direction de la mer et du littoral de Corse. Ils entendent ainsi protester contre la réglementation européenne.

Une occupation "symbolique". C'est ainsi que les pêcheurs et les armateurs de chalutiers qualifient leur action.

Ils sont une trentaine à occuper, ce vendredi 31 mars à Ajaccio, la direction de la mer et du littoral de Corse. Ils entendent ainsi protester contre la réglementation européenne.

"C'est une action pour alerter et manifester notre mécontentement auprès des instances européennes, explique Daniel Defusco, le président du comité régional des pêches de Corse. La pêche est trop soumise à des contraintes, on est mis au banc des accusés".

Les professionnels ont été reçus par le directeur, Riyad Djaffar.

Mouvement national

Cette action des pêcheurs s'inscrit dans un mouvement national du comité des pêches. L'organisation a appelé à des "journées mortes" dans les ports français pour réclamer du gouvernement des réponses à ce que les professionnels considèrent comme des "attaques" contre le secteur.

En cause notamment, un plan d'interdiction de la pêche de fond dans les aires marines protégées d'ici à 2030, et la décision du Conseil d'Etat imposant d'ici à six mois la fermeture de certaines zones en pêche en Atlantique.

durée de la vidéo : 00h00mn53s
Interview de Philippe Bozzi, chalutier à Bonifacio ©P. SIMONPOLI / L. LUCIANI / FTV

"En Corse, si la loi elle est appliquée, les chaluts sont morts, on ne peut plus travailler", estime Philippe Bozzi, chalutier à Bonifacio. Il souhaite que l'Europe fasse machine arrière sur le texte.

"D'ailleurs, il y a une délégation qui va monter mardi à Paris et mercredi à Bruxelles. Je pense qu'il y en a de chez nous qui vont s'y rendre aussi pour montrer qu’on est solidaires du mouvement", conclut-il.