• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ajaccio : la ministre de la Santé présente sa prochaine réforme aux professionnels du secteur médical corse 

Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a réuni, à Ajaccio, tous les professionnels du monde médical pour une table ronde autour de la prochaine réforme « Ma santé 2022 ». / © jennifer Cappai / FTVIASTELLA
Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a réuni, à Ajaccio, tous les professionnels du monde médical pour une table ronde autour de la prochaine réforme « Ma santé 2022 ». / © jennifer Cappai / FTVIASTELLA

Pour son deuxième jour de visite à Ajaccio, Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a réuni, ce mardi 28 mai, tous les professionnels du monde médical pour une table ronde autour de la prochaine réforme « Ma santé 2022 ». Au programme : le système territorial de santé. 

Par France 3 Corse ViaStella

À Ajaccio, ce mardi 28 mai, à entendre les principaux intéressés, c'est un petit exploit de rassembler toutes les fédérations professionnelles de la santé publiques et privées autour d'une même table et visio conférence pour Bastia.

Au menu : le système sanitaire dans sa globalité. La réforme présentée par la ministre de la Santé Agnès Buzyn, tourne enfin le dos à un mode de financement qui a mis en péril nombre d'hôpitaux. « On a besoin que soit entreprise une vraie réflexion sur le modèle des hôpitaux et des cliniques en Corse. Si on reste dans un système actuel identique, on sera toujours en déficit », soutient Pascal Forcioli, président de la Fédération régionale des hôpitaux publics.

 
La ministre de la Santé présente sa prochaine réforme aux professionnels du secteur médical corse 
Intervenants - Pascal Forcioli, Président de la Fédération régionale des hôpitaux publics ; Jean Brignole, Secrétaire général du STC ; Marie-Antoinette Bruni, Secrétaire de section CFDT Hôpital d’Ajaccio Equipe - Florence Antomarchi ; Jennifer Cappai ; Rosanne Morere-Cesari.


Du déficit cumulé, ce n'est pas ce qui manque : 140 millions d'euros pour l'hôpital Ajaccio, 60 millions d’euros à Bastia pour ne retenir que les piliers du service public. Il faudra annuler ces déficits disent les syndicats. 


Des syndicats blasés


Ces derniers ont été reçus dans la matinée en préfecture par le directeur adjoint de cabinet d'Agnès Buzyn. Ils en ressortent blasés pour la CGT et pour le STC : « Comme d’habitude, c’est un passage obligé. On est reçu quand un ou une ministre se déplace. On pose un certain nombre de questions qui sont connues par l’ARS. Mais les questions que l’on pose ne donnent pas lieu à des réponses immédiates », indique Jean Brignole, secrétaire général du STC. 

 


La CFDT est à peine plus confiante. « Il y a une réforme nationale qui est mise en place. Mais ce qui nous a quand même été annoncé, c’est une enveloppe spécifique qui sera dédiée aux hôpitaux par rapport aux spécificités rencontrées sur le territoire », souligne Marie-Antoinette Bruni, secrétaire de section CFDT de l’hôpital d’Ajaccio.

Un petit tour et puis s'en va, au Parlement où la ministre défendra bientôt sa réforme. 


 

Sur le même sujet

Sagone : à la découverte de l’ancienne cathédrale Sant’Appianu

Les + Lus