• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le club du GFCA Volley va-t-il disparaître ?

Le montant de la subvention que verse la Collectivité de Corse au GFCA est en forte baisse. Or, en l'absence de droits télé, l'avenir du club repose en grande partie sur ces fonds publics. À l'aube d'une nouvelle saison, ses dirigeants craignent même sa disparition.

Par France 3 Corse ViaStella

Le club de volley du GFCA va-t-il disparaître ? Cela pourrait être une conséquence de la baisse des subventions publiques versées aux clubs sportifs.

La semaine dernière, en session ordinaire de l’Assemblée de Corse, Valérie Bozzi tirait la sonnette d’alarme. Son groupe n’a pas voté le règlement des aides aux associations sportives. « Il faut une visibilité meilleure sur les subventions accordées aux clubs professionnels. Mais je trouve que de mettre le club de volley sur le même pied que sur le football est incohérent, parce qu’on sait très bien que ça ne brasse pas autant d’argent. C’est aujourd’hui le risque de voir mourir ce sport en Corse », soutient-elle.

Lauda Guidicelli, conseillère exécutive en charge de la jeunesse et des sports, estime quant à elle : « Valérie Bozzi s’est élevée contre cela, mais peut-être qu’elle aussi, avec sa commune, elle peut donner une aide au GFCA volley parce que la Capa n’a pas la compétence sportive. Nous de notre côté, on fera au mieux, mais dans la limite du raisonnable. »

Le club du GFCA Volley va-t-il disparaître ?
Intervenants : Valérie Bozzi, Pdte du groupe territorial "La Corse dans la République" ; Lauda Guidicelli, Conseillère exécutive en charge de la jeunesse et des sports. Reportage : Jean-André Marchiani ; Lionel Luciani ; Dominique Moret ; Stéphane Agostini.


Être raisonnable ?


Être raisonnable, le GFCA en a-t-il les moyens ? Par rapport aux précédentes saisons, seule l’aide de 192 000 euros de la mairie d’Ajaccio ne change pas. En revanche, la subvention de la collectivité de Corse passe de 320 000 euros à 180 000 euros. L’enveloppe de 250 000 euros de communication, versée aussi par la région devrait être modifiée.

Enfin, le GFCA ne pourra plus compter sur l’aide de 360 000 euros du conseil départemental disparue lors de la fusion avec la région. Ces problèmes de finances, accentués par l’absence de droits télé dans le championnat de volley, ont naturellement des conséquences sportives même si le club ne disparaissait pas.

À l’heure actuelle, certains joueurs n’ont pas encore prolongé leur contrat et le recrutement est au ralenti. La situation du GFCA pourrait s’éclaircir dans les prochaines heures. Des discussions sont en cours avec la collectivité de Corse.


Sur le même sujet

ITW - trafic de stupéfiants via Snapchat

Les + Lus