Les élections présidentielles tunisiennes vues de Corse

Ce dimanche 15 septembre, se sont tenues les élections présidentielles tunisiennes. En Corse, les 770 inscrits ont pu voter à Ajaccio et Ghisonaccia. / © Stéphane Agostini / FTVIASTELLA
Ce dimanche 15 septembre, se sont tenues les élections présidentielles tunisiennes. En Corse, les 770 inscrits ont pu voter à Ajaccio et Ghisonaccia. / © Stéphane Agostini / FTVIASTELLA

Ce dimanche 15 septembre, se sont tenues les élections présidentielles tunisiennes. En Corse, les 770 inscrits ont pu voter à Ajaccio et Ghisonaccia. Mais la participation s’annonce en baisse comparée à 2014.

Par France 3 Corse ViaStella

À Ajaccio, Salah et Mondher ont une obsession ce dimanche 15 septembre : les élections présidentielles tunisiennes, les 3es depuis la révolution démocratique de 2011. 
Le retraité et le maçon font partie des 900.000 électeurs votant depuis l’étranger, en Tunisie, ils sont sept millions à être appelés aux urnes. 

Au bureau de vote d’Ajaccio, qui comptabilise 600 inscrits, la détermination domine. « On veut changer le régime », soutient une votante. Mais parmi les électeurs, certains ne peuvent pas voter. 

 
Les élections présidentielles tunisiennes vues de Corse
Intervenants - Mondher Mejri, Maçon ; Salah Barkati, Pizzaiolo retraité ; Mohamed Jouabli, président de l'association populaire des Tunisiens de Corse ; Youssef Chaabi, Chef du bureau de vote. Equipe - Florence Antomarchi ; Stéphane Agostini ; Anastasia Mordin.
 

« C’est à cause de l’instance supérieure »


Sur place, impossible de savoir combien de personnes sont concernées, pourtant aidées par une association. « Si leur nom n’est pas sur la liste, ce n’est pas à cause de l’association, mais à cause de l’instance supérieur », explique Mohamed Jouabli, président de l’association populaire des Tunisiens de Corse. 

Des problèmes administratifs récurrents pour la communauté des Tunisiens de Corse toujours sans consulat. En fin de journée, les estimations ont affiché une baisse de participation. Si besoin, un deuxième tour sera organisé avant le 15 octobre. 



 

Sur le même sujet

Le collectif Tavignanu Vivu manifeste contre le projet de centre de déchets de Giuncaggio

Les + Lus