Elections territoriales en Corse 2021 : affluence dans les bureaux de vote ajacciens

Le deuxième tour des élections territoriales est forcément une date particulièrement suivie en Corse. C’est aussi le cas à Ajaccio, dont le maire Laurent Marcangeli est toujours en lice pour briguer un mandat de président de l’exécutif.

Le flux est régulier depuis l’ouverture du bureau centralisateur d’Ajaccio. Les ajacciens entrent, un par un dans la mairie autour de laquelle la foule abonde. « Ça vote beaucoup plus » indique un assesseur accoudé à l’urne. Sans doute différemment de la semaine dernière, où il y avait eu un réel engouement en tout début de matinée.

Sur la place du marché, les élections territoriales ne semblent pas être au cœur des discussions. Les commerçants n’interrompent pas leur effort, peu d’entre eux se sont rendus aux urnes. Non pas par manque d’idées ni de convictions mais de temps : « avec les touristes qui arrivent on en profite, déjà qu’on a eu un hiver compliqué… » nous lance-t-on. Marie-Noëlle, elle, est bien Ajaccienne « moi j’ai voté aux deux tours, mais pas pour le même candidat. Mais ce sont des élections très importantes, il faut aller voter. » Puis questionnée sur la participation qui paraît plus élevée que lors du premier tour « Je ne sais pas s’il y a plus de monde que la semaine dernière, je sors du bureau centralisateur et je n’ai pas remarqué beaucoup plus de votants »

En quelques encablures, sur le cours Napoléon, l’ambiance est totalement différente. Le calme règne et les seuls rassemblements de gens sont en terrasses des bars. José est l’un d’entre eux, et ne cache pas son appartenance politique : « mon candidat c’est Laurent, je l’ai voté au premier tour, et je fais pareil au second. Quand on est Ajaccien on vote Laurent enfin ! », un propos sur lequel il est rejoint par ses compagnons de café, qui acquiescent et rigolent.

Hugo, une vingtaine d’années et écouteurs aux oreilles, remonte énergiquement vers la place du diamant depuis celle des palmiers. Comme souvent chez les jeunes, la politique est secondaire « moi je n’ai pas voté au premier tour parce que je bossais, et là ce n’est pas ma priorité, je pense que je vais aller me reposer entre midi et deux, et puis ça ne m’intéresse pas forcément ».

À midi, la participation à Ajaccio était de 26,9% contre 24,7% la semaine dernière. Arrivé second au premier tour des élections territoriales, Laurent Marcangeli saura-t ’il profiter de cette hausse ? Verdict dans la soirée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
elections territoriales politique élections régionales 2021 élections assemblée de corse