Football-Ligue 1 : l'ACA ramène un point de Troyes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alain Stromboni .

Menés au score contre le cours du jeu, les Ajacciens ont trouvé les ressources pour égaliser et obtenir le point du match nul à Troyes. Ils auraient pu espérer mieux.

"C'est un bon point mais il me semble qu'avec plus d'audace, on aurait pu aller chercher une victoire." 

Au micro de Prime Vidéo juste après le nul 1-1 de ses joueurs à Troyes, Olivier Pantaloni oscille entre satisfaction et regret. Car ce dimanche, sur la pelouse du Stade de l'Aube, les Ajacciens ont eu quelques occasions dans un match qui a failli leur échapper. 

L'ACA aurait pu ouvrir - logiquement - le score sur un pénalty. Mais Lis repousse le tir de Nouri (36ème minute). Avant cela, une tête de Moussiti-Oko avait failli faire mouche (20ème).

"Jouer plus haut"

Après une première période plutôt équilibrée, où ils n'ont concédé qu'une seule véritable occasion, les Ajacciens se montrent plus dangereux au retour des vestiaires. Ils jouent plus haut, remportent davantage de duels et se projettent rapidement vers la surface troyenne. 

"C'est un peu notre philosophie de jeu, on l'a fait samedi dernier au Vélodorme, on l'a fait cet après-midi, souligne Olivier Pantaloni. Nous sommes meilleurs quand on décide d'aller jouer haut plutôt que de subir. Il y a une volonté d'aller récupérer le ballon le plus haut possible pour nous permettre peut-être d'être un peu plus efficace qu'on ne l'est offensivement depuis le début de la saison."

À la 56ème, les Acéistes sont tous près d'ouvrir le score sur une première tentative de Kone puis sur un tir de Nouri. Mais Lis réalise une double parade.

Malgré l'ascendant dans le jeu, les hommes d'Olivier Pantaloni vont se faire surprendre sur un contre conclu par Porozo (75ème). Un but troyen qui survient dans la continuité d'un corner... pour l'ACA. "Prendre un but de cette manière sur un corner, c'est affreux, peste l'entraîneur corse. J'ai longtemps ruminé sur mon banc et l'égalisation m'a fait énormément de bien." 

Belaïli intenable

Celle-ci intervient 13 minutes plus tard (88ème). El Idrissy reprend victorieusement un centre en retrait de Youcef Belaïli.

Entré en jeu à la 75ème, l'international algérien a été intenable. En témoigne son numéro sur le but où il efface deux joueurs dans la surface. Une égalisation méritée qui met en exergue la technique de la dernière recrue acéiste, arrivée au club cette semaine.

"C'est un joueur dont on connait les qualités footballistiques qui sont énormes, a rappelé Olivier Pantaloni. Il m'a dit qu'il pouvait avoir une demi-heure dans les jambes. On a tardé à le faire rentrer mais son entrée a été concluante et nous a amené l'égalisation."

Grâce à ce nul à Troyes, l'ACA confirme sa bonne passe du moment. Toujours 18ème, le club insulaire a obtenu 7 de ses 8 points hors de ses bases.

Après deux déplacements consécutifs bien négociés, les Bianch'è rossi retrouveront leur stade de Timizzolu vendredi prochain pour la venue du Paris Saint-Germain, actuel leader de la Ligue 1.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité