La Capa dévoile une étude en faveur de la métropolisation d'Ajaccio

Une étude réalisée à quatre mains par l'Insee et la Capa met en lumière la forte croissance démographique et économique de l'intercommunalité ajaccienne. Un travail qui peut être interprété comme un argument au service de la métropolisation d'Ajaccio. La croissance démographique pose toutefois des questions en termes d'infrastructures publiques et au niveau environnemental.

Un dynamisme démographique et économique plus rapide au sein de la Communauté d’agglomération du Pays Ajaccien (Capa) que dans le reste de la Corse.

C’est le principal enseignement de l’étude récente, réalisée en partenariat par l’Insee et la Capa et présentée jeudi 23 mai.

Avec 90 000 habitants, l’intercommunalité ajaccienne représente 26% de la population de l'île. Et surtout, entre 2010 et 2020, sa croissance démographique est supérieure à la moyenne insulaire : + 1,2% par an pour la Capa contre 1% pour la Corse.

Enfin sur la même période, son taux d’emploi est de +1,4% par an, donc supérieur à sa croissance démographique.

Sarrola-Carcopino est le deuxième pôle d'emploi de l'intercommunalité.

Antonin Bretel, Chef de service "Études et Diffusion" à Insee de Corse

Le constat est sans appel, selon Antonin Bretel, Chef de service "Études et Diffusion" à l'Insee de Corse. "On note un dynamisme très important sur le territoire, notamment tiré par l'économie puisqu'on voit que l'emploi progresse plus vite que la population. Et puis une ville cœur, Ajaccio, qui a un rôle prépondérant sur le territoire intercommunal. On voit aussi un dynamisme très fort sur Sarrola-Carcopino qui est le deuxième pôle d'emploi de l'intercommunalité."

Concernant la commune de Sarrola-Carcopino, le nombre d’emplois y est même plus important que le nombre d’habitants.

Crise de croissance ?

Tous ces éléments peuvent être interprétés comme des arguments politiques, en faveur d’une transformation de la communauté d’agglomération en métropole pour Ajaccio et sa région.

"Nous sommes dans un exercice de synthèse à partir d'une expertise, explique Stéphane Sbraggia, maire d'Ajaccio et Président de la Capa. La Capa a 20 ans d'existence, donc nous sommes en capacité aujourd'hui d'exprimer et de définir les limites de l'exercice de ses compétences et la nécessité de faire évoluer ce statut pour mieux répondre aux besoins de notre territoire. Pour prendre une image : la taille des vêtements aujourd'hui est trop petite, il faut changer."

Des habits trop petits synonymes, peut-être, d’une crise de croissance pour la Capa ?

Pallier le défaut d’infrastructures routières lié aux difficultés budgétaires, contenir la hausse des prix du foncier et de l’immobilier, ou encore gérer le péril environnemental, autant de défis à relever pour les élus ajacciens, avec un objectif : éviter que ce territoire ne devienne réellement victime de son succès.

Les explications de Marc-Antoine Renucci et Jean-Philippe Mattei :

durée de la vidéo : 00h02mn09s
Intervenants : Antonin Bretel, Chef de service "Études et Diffusion" à l'Insee de Corse ; Stéphane Sbraggia, maire d'Ajaccio et Président de la Capa. ©M.-A. RENUCCI - J.-P. MATTEI / FTV

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité