Le nouveau secrétaire général pour les affaires corses a pris ses fonctions à Ajaccio

Benoît Bonnefoi, nouveau secrétaire général pour les affaires corses (SGAC) à Ajaccio, le 14 octobre 2016. / © Alain Verdi
Benoît Bonnefoi, nouveau secrétaire général pour les affaires corses (SGAC) à Ajaccio, le 14 octobre 2016. / © Alain Verdi

Le nouveau secrétaire général pour les affaires corses (SGAC) s’est présenté à la presse insulaire ce vendredi 14 octobre. Benoît Bonnefoi remplace François Lalanne nommé secrétaire sénéral de la préfecture du Gard. Il aura un certain nombre de dossiers à gérer dans les prochains mois.

Par Alain Verdi

Benoît Bonnefoi est ingénieur agronome de formation. Cela lui sera, peut-être utile pour avancer dans le maquis des dossiers insulaires. Parmi les priorités l’on trouve, notamment, le plan exceptionnel d’investissement (PEI), l’aide technique aux financements européens et le soutien à la future collectivité territoriale unique.
 

Assurer le suivi du PEI


Le plan exceptionnel d’investissement représente deux milliards d’euros d’investissements. Les services du SGAC en relation avec le préfet de Corse, assurent le suivi de ce plan dont l’objectif est "d’aider la Corse à surmonter les handicaps naturels que constituent son relief et son insularité et à résorber son déficit en équipements collectifs et services collectifs".  

L’actualité, c’est l’avenant n°4 au PEI, il doit être conclu avant la fin 2016.

Aide à la gestion des fonds européens


Longtemps confiée aux services de l’État, la gestion des différents fonds européens est désormais assurée par la collectivité territoriale de Corse (CTC). Le principal fond est le Feder (Fond Européen de Développement Régional). Le montant pour la période 2007-2013 s’élevait à 150 millions d'euros. Les engagements se terminent et les services du SGAG sont chargés de superviser la clôture de ce dossier.

La nouvelle tranche du Feder, pour la période 2014-2020, s'élève à 104 millions d'euros et est désormais gérée par la CTC depuis 2014. Les services du SGAC peuvent apporter leurs connaissances de ce type de dossier à la CTC.
 

La Collectivité unique


Le 1er janvier 2018, la CTC et les deux conseils départementaux seront fusionnés dans une collectivité territoriale unique. Les services du SGAC apporteront leur "ingénierie" dans ce dossier important.
 
Dans l’actualité immédiate, le nouveau SGAC doit lancer un appel d’offres pour l’aménagement d’une cité administrative sur une partie du site d’Aspretto, prés d’Ajaccio, qui appartenait à la Marine nationale. Huit cents fonctionnaires d’État, actuellement dispersés sur plusieurs sites dans la ville d’Ajaccio, devraient être regroupés à Aspretto. Ce regroupement passe par un gros aménagement immobilier. Les publicités pour recherche d’entrepreneurs seront publiées à la fin du mois d’octobre.
 
En savoir plus sur le SGAC  

Sur le même sujet

Les + Lus