Olivier Pantaloni : "aller chercher une victoire à Angers pour recoller aux équipes de tête"

L'ACA, qui pointe à la huitième place du championnat, se déplace ce soir sur la pelouse d'un des principaux candidats à la montée. Un challenge, pour les Ajacciens qui n'ont plus gagné à l'extérieur depuis le mois de novembre dernier. Mais Angers traverse une mauvaise passe, et l'occasion est belle.

C'est un match compliqué à préparer pour Olivier Pantaloni. D'abord, en raison des problèmes d'effectif. L'entraîneur ajaccien a dû faire face à de nombreuses absences : "On a travaillé avec un groupe restreint, 14 joueurs, et pas mal de jeunes. Il nous manquait Momo, Tim, Valentin, Maxime, une grosse partie de l'ossature de l'équipe".

Si Tim Jabol-Folcarelli et Mohammed Youssouf vont faire leur retour dans le groupe ce soir, Maxime Chanot et Valentin Jacob seront encore préservés. "Ils auraient pu tenir leur place, mais je préfère me priver d'eux sur une rencontre que de prendre le risque de les perdre plus longtemps".

Coup de moins bien

Ensuite, l'adversaire du soir n'est pas n'importe qui. Angers est un des poids lourds du championnat de L2 cette année. Mais depuis quelques journées, les Angevins, qui avaient signé une première partie de saison de haute volée, marquent le coup. Ils ont aligné quatre défaites lors des cinq derniers matchs.

Une telle série semble de bon augure pour les Acésites, mais avec un adversaire d'un tel potentiel, rien n'est moins sûr. "C'est une équipe blessée, il faut s'en méfier. Il va y avoir une réaction, un de ces quatre. Il va vraiment falloir être prêts".

Enfin, il y a l'entraîneur angevin. Alexandre Dujeux est loin d'être un inconnu. Il a été entraîneur adjoint durant cinq ans, auprès d'Olivier Pantaloni... "Evidemment, que c'est un match particulier. "Alex me connaît bien. Mais il ne faut pas tenir compte du fait que l'adversaire nous connaîtra parfaitement. Il faut qu'on arrive à jouer sur nos forces".

Ambitions

L'ACA pointe à la 8e place d'un championnat resserré, où tout peut aller très vite. Et il reste sur une série positive, avec une seule défaite en cinq rencontres. Mais les deux derniers matchs, terminés sur un score nul, restent en travers de la gorge du coach ajaccien : "particulièrement le 0 - 0 contre Amiens à domicile. Si on avait eu plus de réussite, on aurait eu deux points en plus. Et vu comme le championnat est resserré, deux points, ça compte beaucoup".

Alors, Angers ou pas, ce soir, Olivier Pantaloni n'en fait pas mystère : l'ACA a "l'ambition d'aller chercher une victoire pour recoller aux équipes de tête".