Cet article date de plus de 6 ans

Pollution atmosphérique : la qualité de l'air mauvaise ce lundi en Corse

La pollution atmosphérique est importante depuis dimanche en Corse. Ce jour là, des taux de concentration inédits de particules fines dans l'air ont été enregistrés dans la région ajaccienne. Le Préfet a pris un arrêté pour réduire l'émission des particules liées à l'activité humaine. 
Le ciel ajaccien ce dimanche.
Le ciel ajaccien ce dimanche. © France 3 Corse ViaStella
Ce lundi, la qualité de l'air est toujours mauvaise en Corse. L'indice est aujourd'hui de 8, comme l'indique Qualitair Corse sur son site Internet.

Dimanche après-midi, des taux de particules fines dans l'air de l'ordre de 600 microgrammes / m3 ont été enregistrés dans la région ajaccienne. C'est un record dans le département. Habituellement, le taux de particules fines dans l'air se situe aux alentours de 20 à 30 microgrammes / m3.

Face à cette situation, le Préfet de Corse, Préfet de la Corse-du-Sud a pris un arrêté afin de réduire l'émission de particules liées à l'activité humaine dans l'atmosphère. Le Préfet estime que "ce phénomène, principalement d’origine naturelle, ne doit pas être accentué par les activités humaines, notamment au vu de la reprise de l’activité à partir de lundi".

Le Préfet de Corse, Préfet de la Corse-du-Sud, précise que "les prévisions météorologiques sur les prochaines 24 heures, même si elles prévoient quelques pluies modérées en soirée du dimanche, ne permettent pas d’envisager une amélioration susceptible d’atténuer significativement les concentrations en particules fines en deçà du seuil d’alerte du public".

Arrêté préfectoral

 

Recommandations et interdictions 


A partir de ce dimanche après-midi et pendant 24 heures, la vitesse maximale autorisée est de 70 km/h sur les routes où elle est habituellement limitée à 90 km/h et de 90 km/h sur celles où elle est limitée à 110 km/h. Le brûlage à l'air libre des déchets et le chauffage d'appoint au moyen de cheminée ou de groupes électrogènes sont interdit. La consommation électrique doit être réduite au strict nécessaire.

Sur le plan industriel, le fonctionnement de la centrale de production électrique du Vazzio doit être réduit au strict minimum nécessaire à la satisfaction des besoins électriques et les chantiers générateurs de poussière doivent être suspendus.

Du côté des transports routiers, les transports de transit ou de livraison non requis pour des raisons de sécurité ou de santé sont interdits sur le territoire des communes de la Communauté d'agglomération du pays Ajaccien. Des mesures sont également prises concernant les transports maritimes et aériens. 

Il est également recommandé d'éviter les activités physiques à l'extérieur, particulièrement pour les personnes sensibles.

Afin d'encourager l'utilisation des transports en commun, la Communauté d'agglomération du pays ajaccien a instauré la gratuité des transports assurés par la compagnie TCA jusqu'à la fin de l'épisode de pollution.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution