Quatre personnes interpellées à Ajaccio pour un trafic de drogue évalué à un demi-million d'euros

Quatre personnes ont été arrêtées dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants pilotée par le parquet d'Ajaccio. Toutes écrouées, elles seront jugées le 16 juillet prochain. Ce trafic aurait généré 500.000 euros de chiffre d'affaires.

Quatre personnes ont été interpellées dans le cadre d'une nouvelle opération antidrogue dans la région ajaccienne.

Selon un communiqué de presse du procureur de la République d'Ajaccio, Nicolas Septe, "les investigations techniques et les surveillances de terrain ont permis de mettre en évidence l'existence d’un trafic portant sur du cannabis et de la cocaïne".

Des perquisitions ont également été effectuées par les agents de la police judiciaire du service de l'Unité des Stupéfiants et de l'Économie Souterraine (USES) de la police nationale.

Au domicile de l'un des hommes arrêtés, à Bastelicaccia, les policiers ont saisi "2,5 kilos de cannabis, 250 grammes de cocaïne 21 660 € en billets de banque, une arme de poing de calibre 9 mm dont les numéros de série étaient limés", précise Nicolas Septe.

Les deux véhicules du suspect "utilisés pour effectuer ses livraisons de stupéfiants", dixit le procureur, ont également été saisis.

Menées en co-saisine avec le Groupe Interministériel de Recherche (GIR), les investigations ont permis d'identifier un homme "comme étant le fournisseur régulier de petits dealers de rue, mais aussi de nombreux clients qui se succédaient sur les points de rendez-vous fixés de manière occulte par l’intermédiaire de Snapchat", est-il écrit dans le communiqué.

"Un demi-million d'euros"

Pilotée par le parquet d'Ajaccio, l'enquête préliminaire ouverte en janvier 2024 ayant conduit à ces quatre interpellations fait suite à un renseignement anonyme.

Celui-ci "désignait deux jeunes individus comme étant susceptibles d’être à la tête d’un trafic de stupéfiants localisé autour de la résidence des fleurs, avenue Maréchal juin à Ajaccio", situe Nicolas Septe.

Selon le chef du parquet, une partie des sommes issues de la vente des stupéfiants a été blanchie "en achetant une montre Rolex à 11 000 € et en procédant au rachat de tickets gagnants de la Française des Jeux à hauteur de 19 000 €".

Ce trafic, qui a duré dix-huit mois, a généré "un chiffre d'affaires évalué à un demi-million d'euros", estime le procureur.

Les quatre hommes interpellés ont été incarcérés jusqu'à leur procès. Ils seront jugés le mardi 16 juillet prochain au tribunal d'Ajaccio.

"Les importantes quantités de stupéfiants saisies et les sommes d’argent issues du trafic démontrent toute la nécessité d’intensifier encore ces opérations de police judiciaire", déclare en guise de conclusion Nicolas Septe.

Vendredi 31 mai, trois personnes avaient également été interpellées à Ajaccio dans le cadre d'une autre opération antidrogue.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité