Sécheresse : assouplissement des restrictions d'eau pour les agriculteurs corses

Publié le
Écrit par Céline Serrano .

Les agriculteurs corses ont finalement obtenu gain de cause : ils pourront à nouveau arroser leurs cultures maraîchères sans restriction. Les pompistes ont eux obtenu le maintien du lavage des voitures au karcher.

L'ambiance était tendue ce mercredi 24 août lors de la réunion hebdomadaire du comité sécheresse en préfecture d'Ajaccio. Les discussions ont été âpres entre les services de l’État, la collectivité de Corse et les chambres d'agriculture autour des restrictions de l'usage de l'eau.

Tandis que les agriculteurs réclamaient en vain un assouplissement des mesures contraignant les arrosages, les pompistes obtenaient, sous la menace de fermer les stations services, l'autorisation de maintenir l'usage des karchers pour le lavage des voitures.

Un assouplissement accordé aux agriculteurs ce 25 août

Une nouvelle réunion en préfecture ce jeudi 25 août entre agriculteurs et services de l’État a permis d'aboutir à un accord : un assouplissement des restrictions d'arrosage leur a été accordé.

"On a obtenu une levée de l'interdiction en ce qui concerne le maraîchage, et une nouvelle amplitude horaire pour toutes les autres productions" précise Dominique Livrelli, président de l'ODARC (office pour le développement agricole et rural de la Corse).

Les maraîchers, dont l'ensemble des légumes sont en grande souffrance en raison de la sécheresse, pourront à nouveau arroser leurs cultures sans restriction.

Pour les autres secteurs de culture, des mesures différentes seront appliquées dans les deux départements de la Corse :

- En Corse-du-Sud l'arrosage est autorisé avant 10h et après 17h

- En Haute-Corse, maintien de la restriction d'arrosage de 36h hebdomadaires prise au 2 août.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité