Tennis : début de la 9ème édition de l'Open d'Ajaccio

Compétition de tennis la plus relevée de Corse, l'Open d'Ajaccio a débuté mardi 6 juillet. Comme chaque année, c'est au Tennis Club de Mezzavia que se déroule cette neuvième édition dans laquelle trois tennismen insulaires sont en lice.
Pierre-Antoine Tailleu, seul corse à être sorti des qualifications
Pierre-Antoine Tailleu, seul corse à être sorti des qualifications

Les joueurs internationaux font enfin leur retour sur les courts ajacciens. L'an dernier la pandémie de COVID-19 avait obligé les organisateurs à annuler l'Open d'Ajaccio. Cette année, les conditions sanitaires permettent la tenue du tournoi, et l'accueil des joueurs venus de tous horizons, comme l'explique Antoine Fanchi, le directeur du tournoi : "il y a un protocole sanitaire qui est établi par la Fédération Internationale de Tennis (ITF,). On essaie de le suivre scrupuleusement. C'est-à-dire respecter la distanciation sociale, le port du masque pour les joueurs, et la prise de température tous les matins quand ils arrivent au club. En somme, on essaie de créer une petite bulle sanitaire."

Maxence Ginefri
Maxence Ginefri © FTV/

Pour cette neuvième édition, les joueurs inscrits vont de la 900 ème place mondiale environ jusqu'au 265 ème rang. "Comparée aux autres années, la liste est très resserrée, précise Antoine Fanchi. Ça augure des matches au couteau et quelques très beaux troisièmes sets en perspective." Justement, ce mardi, pour l'ouverture du tournoi, Lisandru Rodriguez s'est imposé en trois sets face à Bradley Paliska. Le licencié du TC Miomo accède au deuxième tour. Tandis que Pierre-Antoine Tailleu s'est incliné 6/4 6/4 ce midi sous un soleil de plomb.

Le dernier joueur insulaire, Lilian Prod'homme, entre en piste ce mercredi. Il sera opposé au français Nicolas Tepmahc.

Vers le format "Challenger" ?

Cette édition 2021 pourrait également être un tremplin vers une autre catégorie de tournoi : le Challenger, soit le cinquième niveau du tennis mondial ; du jamais-vu en Corse. Le prize money, la somme attribuée aux joueurs, serait alors bien plus élevée que la dotation actuelle de 25.000 dollars. Cela permettrait d'ouvrir le tournoi à des joueurs du top 80 mondial, composé de jeunes pousses prometteuses et d'anciennes gloires du circuit international.

Évidemment, si format "Challenger" il y avait à l'avenir, l'organisation serait alors différente : "Le cahier des charges "Challenger" est extrêmement lourd, indique Antoine Fanchi. Dans un premier temps, il faut que notre club évolue, à savoir que les courts soient en terre battue naturelle, et non plus en dur ou en terre battue synthétique. Et puis le tournoi aurait lieu en début de saison, plus en été."

Laurent Lokoli, dernier lauréat insulaire

Laurent Lokoli, tenant du titre de l'Open d'Ajaccio et dernier insulaire à avoir remporté le tournoi.
Laurent Lokoli, tenant du titre de l'Open d'Ajaccio et dernier insulaire à avoir remporté le tournoi. © FTV/

En 2019, le Corse Laurent Lokoli s'était imposé sur les courts du TC Mezzavia. L'épreuve ayant été annulée l'an passé pour les raisons que l'on connaît, le Bastiais est donc le tenant du titre. Il y a deux ans, sa victoire avait enflammé l'Open, contribuant à créer une ambiance jusque-là jamais vue dans autour des courts du TC Mezzavia.

 Absent cette année, Laurent Lokoli laisse le champ libre aux nombreux prétendants. Et notamment aux trois insulaires qui tenteront de marcher dans ses pas... 

Le vainqueur du tournoi sera connu dimanche. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport