Meurtre de Gilles Saoli : cinq personnes interpellées dont trois mises en examen

Ce jeudi 18 mars, trois personnes ont été mises en examen dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Gilles Saoli. Le corps de la victime, disparue depuis trois semaines, a été retrouvé, la veille, à Alata. 

Un corps sans vie a été retrouvé, ce mercredi 17 mars, à Alata
Un corps sans vie a été retrouvé, ce mercredi 17 mars, à Alata © Franck Rombaldi / FTV

Trois personnes ont été mises en examen, ce jeudi 18 mars, l'une pour homicide et deux pour recel de cadavre et modification de scène de crime, dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Gilles Saoli. Âgés entre 18 et 22 ans, ils ont été présentés à un juge d'instruction mercredi en fin d'après-midi après la découverte, à Alata, de la dépouille de cet homme de 44 ans, porté disparu depuis trois semaines. 

Après une disparition inquiétante, le parquet d'Ajaccio a ouvert une enquête pour meurtre après la découverte d'élément troublant dans l'appartement qu'occupait la victime. Connu des services de justice, Gilles Saoli, 44 ans, avait été condamné à huit ans de prison pour avoir blessé par balle un de ses anciens amis.    

Selon les premières constatations, il aurait été victime d'une arme à feu avant que son corps ne soit transporté dans un ravin. Une autopsie devrait être effectuée dans les prochains jours.

Deux autres personnes ont été interpellées dans le cadre d'une commission rogatoire pour "meurtre, modification de l'état des lieux d'un crime ou d'un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité et recel de cadavre d'une personne victime d'homicide"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers