Collectivité unique de Corse: le portrait de Valérie Bozzi, chef de file de la droite traditionnelle

Territoriales – Entretien avec Valérie Bozzi, "Voir plus grand" / © FTVIASTELLA
Territoriales – Entretien avec Valérie Bozzi, "Voir plus grand" / © FTVIASTELLA

Valérie Bozzi (Les Républicains) est l'une des figures de l'opposition au sein de cette nouvelle Collectivité unique de Corse. Portrait.

Par Flora Battesti

C'est ici que Valérie Bozzi se sent le mieux, dans son bureau design situé dans son fief, à Porticcio.

Après avoir fait une fac de droit à Aix-en-Provence, puis un master ingénierie des sociétés, elle est élue maire de Porticcio en 2008. En effet, sa mère avait dû démissionner suite à des démêlés judiciaires. Puis survient un drame : Marie-Jean Bozzi est assassinée en 2011.

« Evidemment, j’ai pris la suite de ma mère. J’étais conseillère municipale et c’est elle qui m’a donné et transmis cette passion du travail pour tous et de l’intérêt général », confie Valérie Bozzi. « Donc j’ai un attachement sentimental pour cette commune qui m’a vu grandir et pour qui je fais beaucoup. »

Elle prête serment en 2010 et mène de front sa carrière d'avocate, défend un ex-gardien de musée d'avoir volé des tableaux, ou encore, un batelier de Bonifaccio poursuivit pour tentative de meurtre.

Elle enchaîne alors les candidatures aux différentes élections : 20e sur la liste UMP de Philippe De Rocca Serra aux territoriales en 2010, binôme lors des cantonales de 2014 avec Marcel Francisci, secrétaire Les Républicains pour la Corse-du-Sud.

Elle est réélue maire de Porticcio en 2014 avec un maître-mot : développer la commune. Centre administratif, médiathèque mais aussi multiplication des projets immobiliers...


« Voir plus grand pour elle »



Suppléantes aux législatives avec Camille De Rocca Serra en 2017, ce sera ensuite un défi plus grand qu'elle mènera.

« Elle a ma confiance », a déclaré Laurent Marcangeli. « Elle aura mon soutien et j’espère celui de celles et de ceux qui me soutiennent depuis des années. »

Le maire d’Ajaccio n’est pas candidat, Valérie Bozzi est tête de liste pour les Républicains lors des élections territoriales.

Au sein de la Collectivité unique, dans l’opposition de droite et à la tête de six élus, Valérie Bozzi compte défendre une Corse dans la République, attachée à la France.


►Le portrait de Valérie Bozzi en images

 

Sur le même sujet

Eccu'numia – Sports et loisirs, des marchés pleins de promesses

Les + Lus