• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ajaccio : inquiétudes autour du chantier du nouvel hôpital

Lors du dernier Conseil municipal de la ville d’Ajaccio, la question du financement de l'équipement du nouvel hôpital a été évoquée. Un prêt-relais de 10 millions d'euros est nécessaire. Il serait remboursé sur la vente de l'ancien établissement.

Par France 3 Corse ViaStella

La livraison du nouvel hôpital d'Ajaccio est prévue en 2019. La construction de l’établissement est estimée à 81 millions d’euros. Problème, pour l'heure, il s'agit d'une coquille vide.

Rien n'a été prévu pour le financement du matériel hôtelier et médical. « Normalement aujourd’hui on devrait être dans le cadre des appels d’offres concernant le matériel. Et on en est encore à essayer de financer ce matériel-là, pour nous, c’est inquiétant », se désole Antoine Paolini, CGT Hôpital d'Ajaccio.

Pour pallier une situation urgente, l'actuel hôpital vient de contracter un prêt-relais de 10 millions d'euros qui s'ajoute aux 6,5 millions d’euros déjà contractés l'été dernier. Un acte peu convaincant pour les syndicats. « Il ne suffit pas dire on a l’argent. On ne nous a pas encore transmis de chiffres clairs pour savoir quels sont les besoins. On nous annonce des chiffres, mais nous sommes toujours méfiants parce qu’à l’hôpital d’Ajaccio nous avons toujours des effets d’annonce qui ensuite ne sont pas suivis », estime Brigitte Martelli, STC Hôpital d'Ajaccio.



120 millions d’euros de dette globale


Dominique Milani de la CFDT Hôpital d'Ajaccio complète : « Nous avons déjà des prêts sur l’établissement qui va fermer qui courent jusqu’en 2030 ou 2035. Et nous avons un nouveau prêt aujourd’hui pour l’hôpital neuf et le financement de l’équipement. »

Un nouveau prêt qui vient alourdir une dette globale à 120 millions d'euros. Cet argent la direction compte le rembourser par le biais de la vente du site actuel.

« Une chose est certaine, je ne laisserai pas le terrain de Notre-dame de la Miséricorde être géré par une autre personne que la personne publique. C’est la raison pour laquelle, quel que soit le montant, puisqu’il sera, à mon avis, très clairement raisonnable, la société publique locale d’aménagement que je préside […] se portera acquéreur de ce site », note Laurent Marcangeli, maire d'Ajaccio et président du conseil de surveillance de l'hôpital.

Un problème qui vient s'ajouter à celui, déjà connu, de la voirie. Une seule route permet l'accès à l'établissement dans un quartier en pleine explosion urbanistique. Sans solution, la livraison du nouvel hôpital pourrait être une fois de plus ajournée.



Sur le même sujet

Ajaccio : du monde sur les plages pour profiter du beau temps du mois de juin 

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer