• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un comité de suivi des dégâts après la tempête en Corse

Citadelle de Bastia, le passage de la tempête Adrian en Corse le 29 octobre 2018. / © Jonathan Mari / MAXPPP
Citadelle de Bastia, le passage de la tempête Adrian en Corse le 29 octobre 2018. / © Jonathan Mari / MAXPPP

Une semaine après le passage de la tempête Adrian, la préfecture de Corse a mis en place un comité de suivi afin d'accompagner les maires des communes sinistrées et d'évoquer les procédures d'indemnisation.

Par France 3 Corse ViaStella

La première réunion de ce comité s'est tenue lundi à Ajaccio à la préfecture de région. La préfète de Corse a fixé la méthode, alors que les dégâts sont toujours en cours d'évaluation une semaine après le passage de la tempête Adrian.

"Notre objectif est vraiment d'accompagner les maires et les acteurs économiques pour qu'il n'y ait pas de sentiments d'abandon; on va faire le point des dégâts mais peut-être aussi des problèmes qu'il reste à traiter, des procédures d'aides qui peuvent être mises en place", a indiqué la préfète de Corse, Josiane Chevalier.  

Au centre de la préoccupation des élus, la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Cinq communes ont déjà déposé une demande : Ajaccio, Propriano, Bonifacio, Porto-Vecchio et Cargèse.
 
Un comité de suivi des dégâts après la tempête en Corse
Intervenants - Josiane Chevalier, préfète de Corse; Joselyne Mattei Fazi, présidente de l'association des maires de Corse-du-Sud; Equipe - Romane Viallon, Jennifer Cappai.

La déclaration au journal officiel de l'état de catastrophe naturelle devrait intervenir le 20 novembre. Une première aide de 300.000 euros devrait être débloquée pour les cas les plus urgents.

Un suivi au cas par cas sera ensuite planifié. Il pourrait s'étaler sur plusieurs mois.

La procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle concerne uniquement les sinistres liés à l’action de la mer, les inondations et les coulées de boue. Les sinistrés doivent se déclarer en mairie.

Les sinistres liés au vent sont pris en charge dans le cadre des contrats d’assurance.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Comment est utilisé le fonds social européen en Corse ?

Les + Lus