Corse dans la Constitution: Jean-Guy Talamoni adresse un courrier à Édouard Philippe

Dans un courrier adressé au Premier ministre, le président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, demande au chef du gouvernement de clarifier sa position sur la révision constitutionnelle qui prévoit la mention de la Corse dans "un article spécifique".
Jean Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse lors d une réunion à Paris, le 12 février 2018
Jean Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse lors d une réunion à Paris, le 12 février 2018 © Nicolas Kovarik MAXPPP
Édouard Philippe a confirmé le 12 mars à l'exécutif insulaire reçu à Matignon, que la Corse serait mentionnée dans "un article spécifique" de la Constitution, mais sans finalement en dire davantage sur les intentions du gouvernement sur ce volet sensible.

"En l’état, il s’agirait d’un article reconnaissant les spécificités de la Corse mais sans mentionner la notion d’« autonomie » ni les domaines dans lesquels la Collectivité de Corse serait habilitée à intervenir", déplore Jean-Guy Talamoni.

Dans un courrier adressé au Premier ministre, le président de l'Assemblée de Corse a renouvelé les questions qu'il indique être demeurées sans réponse de la part du chef du gouvernement sur le régime de la fiscalité du patrimoine, la protection du foncier et la langue corse.


"Il me paraît pourtant essentiel que les conséquences attendues de la réforme soient clairement exposées devant les Corses avant même que les décisions de Paris ne soient définitives", a indiqué Jean-Guy Talamoni.

Une nouvelle réunion technique est prévue lundi à Paris entre l'exécutif corse et Matignon.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique assemblée de corse