La Corse est une des régions de France qui attire le plus de nouveaux habitants

© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Si la population augmente en Corse, c'est principalement le fait de nouveaux arrivants. Une étude de l'Insee publiée ce mardi détaille le nombre de ces nouveaux habitants et nous donne des indications sur leur profil.
 

Par P.Sauthier

Il y a de plus en plus en plus d'habitants en Corse et ils viennent principalement des autres régions de France. C'est ce que révèle une étude de l'Insee publiée ce mardi.
 

La population augmente

Entre 2006 et 2016, la population corse a augmenté de 36.000 personnes. Cela représente 1,2% de nouveaux habitants chaque année : une croissance deux fois plus rapide que la moyenne française.
© Insee
© Insee

L'évolution de la population repose uniquement sur ce que les statisticiens nomment le solde migratoire. Car depuis 2013 le nombre de décès sur l'île est supérieur au nombre des naissances.
 

Deuxième région la plus attractive

Selon l'Insee, l'île est la deuxième région la plus attractive de France, derrière Auvergne-Rhône-Alpes. Désormais en Corse, les arrivées représentent 2,2% de la population moyenne régionale.
La Corse est une des régions de France qui attire le plus de nouveaux habitants
Equipe - Kael Serreri

Le solde migratoire élevé de la Corse, c'est-à-dire le fait qu'il y ait plus d'arrivées que de départs tient aussi et surtout au fait qu'il y a peu de départs de l'île, précise l'étude de l'Insee, en nuançant toutefois : "le nombre annuel de partants progresse régulièrement. Il est ainsi passé depuis 2013 de 4.200 à 4.800 personnes. En revanche le nombre d'entrants est stable."
 

Peu de départs de l'île

Aujourd'hui, 22% des personnes nées dans l'île vivent à l'extérieur de la Corse, c'est un chiffre inférieur à la moyenne dans les autres régions (25%).
 
Véronique Daudin, directrice régionale de l'INSEE : les migrations résidentielles en Corse
 

Les nouveaux arrivants

Qui sont les nouveaux arrivants ? Principalement des actifs, nous dit l'Insee. Des personnes dont l'âge médian est de 34 ans et qui viennent essentiellement de Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), d'Ile-de-France et d'Occitanie. Seulement 16% des nouveaux venus sont natifs de l'île.
© Insee
© Insee

Ces personnes travaillent essentiellement dans l'administration, la santé et l'action sociale.

L'agriculture fait venir des populations venues de l'étranger : "55% des arrivants en Corse travaillant dans l'agriculture viennent de l'étranger", contre 35% dans le bâtiment et 11% dans les autres secteurs.
 

Pas d'impact sur l'âge moyen

Si les nouveaux arrivants sont plus jeunes en moyenne que la population insulaire, leur arrivée a peu d'impact sur l'âge de la population : ceux qui partent sont souvent jeunes, des étudiants qui vont se former sur le continent.
© Insee
© Insee

Quant aux retraités qui s'installent en Corse 26% y sont nés contre 20% dans les autres régions. Le nombre de retraités qui viennent vivre sur l'île est bien plus nombreux que ceux qui la quittent : "en 2016, ils sont deux fois plus nombreux à s'installer dans l'île qu'à la quitter (1200 contre 600)".
 

44% d'habitants ne sont pas nés en Corse

Désormais en Corse, 44% des habitants ne sont pas nés sur l'île (les chiffres datent de 2016.  A lire l'étude, on peut en déduire que ce pourcentage a aujourd'hui augmenté puisque l'évolution du solde migratoire est contant, alors que le solde naturel est négatif). Dans les autres régions, la moyenne des habitants non-natifs du territoire se situe plutôt autour de 33%.


 

Sur le même sujet

Les + Lus