Déchets - levée du blocage de la décharge de Vico

Jean-Yves Torre, collectif "Pà un pumonte pulitu"; Jean-Jacques Ferrara, président de la Communauté d'agglomération du pays ajaccien; Catherine Luciani, directrice du Syvadec ©France 3 Corse ViaStella

Le blocage du Centre d'enfouissement des déchets de Vico (Corse du Sud) a été levé mardi par le collectif "Pà un Pumonte Pulitu", inquiet à l'idée qu'un deuxième casier puisse être en cours de travaux, une information démentie par le Syvadec.

Les militants du collectif "Pà un Pumonte Pulitu" ont bloqué lundi l'accès au Centre d'enfouissement des déchets de Vico pour dénoncer selon eux le non-respect d'un accord passé en 2016 avec le Syvadec.

Selon le colectif, "le Syvadec [portait] un nouveau projet de casier, de plateforme de traitement des biodéchets sur le CET de Vico". Une information démentie par l'organisme en charge du traitement des déchets en Corse. 

Le centre d'enfouissement technique de Vico a atteint le seuil de 140.000 tonnes d’ordures enfouies et doit accueillir une station de compostage pour les déchets verts en provenance de toute la Corse du Sud.

L'inquiétude du collectif concerne la taille de l'unité de compostage prévue à Vico. Ses militants refusent que soient accueillis des biodechets d'autres microrégions que celle de la vallée de la Gravona.