Grande distribution : au Conseil d'État, le rapporteur public s’oppose à l’ouverture du Leclerc Baleone


La bataille juridique entre les dirigeants de la grande distribution de la région ajaccienne. Celui de Leclerc a défendu devant le Conseil d'État l'ouverture de son hypermarché de Baleone contestée par Carrefour. Le rapporteur public s'est prononcé contre cette ouverture.

27/06/2018 - Le plus grand hypermarché jamais construit en Corse a ouvert ses portes mercredi sur la zone commerciale de Baleone, près d'Ajaccio.
27/06/2018 - Le plus grand hypermarché jamais construit en Corse a ouvert ses portes mercredi sur la zone commerciale de Baleone, près d'Ajaccio. © FTVIASTELLA
L’hypermarché Leclerc de Baleone est ouvert. Mais l’autorisation commerciale reste contestée. Le contentieux entre François Padrona, de Leclerc, et Jean-Claude Torre, de Carrefour, semble pencher en faveur du dernier. 

Lundi, en Conseil d'État, le représentant du ministère public a demandé le rejet de la requête formulée par François Padrona. L’arrêt sera rendu sous quinzaine. 

 
Au Conseil d'État, le rapporteur public s’oppose à l’ouverture du Leclerc Baleone

 

Accessibilité du magasin. 


Le 31 octobre 2017, la cour d’appel de Marseille, saisie par le concurrent a cassé l’autorisation commerciale dont disposait le Leclerc. Motif invoqué : la commission qui délivre les autorisations n’a pas correctement apprécié l’impact du projet sur les flux de transports. En d’autres termes, c’est l’accessibilité du magasin qui est en cause

Cet épisode s’inscrit dans une logique de conflit entre deux propriétaires de supermarchés. Ouvert en 2011, Carrefour avait été contesté durant 10 ans devant les tribunaux. Les contentieux autour du Leclerc pourraient durer encore quelques années. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société consommation économie