• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Journée du couteau corse de Cuttoli : une clientèle à la recherche de l’objet d'exception

© Stéphane Agostini/FTVIASTELLA
© Stéphane Agostini/FTVIASTELLA

Le village de Cuttoli a accueilli samedi les couteliers de toute l'île. Le couteau corse est un objet issu du quotidien des bergers. Et si la clientèle apprécie les pièces emblématiques, elle recherche aussi des couteaux exceptionnels.

Par France 3 Corse ViaStella

Jean-Pierre s'arrête à tous les stands de la foire de Cuttoli à la recherche du couteau idéal. Il souhaite s'en servir tous les jours, alors, pendant de longues minutes, il les observe et les prend en main. 

Il jette finalement son dévolu sur un couteau à manche de bélier à 150 euros. « C’est sa forme générale, le fait qu’il ait une lame traditionnelle, un manche de corne et un petit guillochage qui me plaît beaucoup. Depuis plusieurs années, j’ai envie d’avoir un vrai couteau corse. Ici, je pense que c’est un gage de qualité, ça doit être une des rares fêtes de la coutellerie qui existe en Corse et celle de Cuttoli est connue », explique-t-il. 

La foire est devenue une vitrine pour cet artisanat. Et parmi tous ces couteaux traditionnels corses, certains sont d'exception. C’est le cas pour une des stylets présentés. Sa lame est fabriquée avec un minerai local et le manche est en corne et argent.
 

« C’est un engagement »


Plus d'un mois et demi de travail ont été nécessaires, il coûte 6 000 euros et détient le label « excellence ». Seuls deux couteliers corses ont obtenu le plus haut niveau de ce label de qualité mis en place en 2016. « Ca permet, dans la relation à la clientèle, de donner l’assurance aux personnes qui veulent acheter un couteau et leur permettre de savoir s’il est bien fait en Corse et s’il a été fait de bonne qualité. C’est un engagement de la part de l’artisan coutelier vis-à-vis de la clientèle. Et c’est aussi une relation entre professionnels pour travailler dans la transparence », indique Jean-Dominique Susini, président des syndicats de couteliers corses. 

 
Journée du couteau Corse de Cuttoli : une clientèle à la recherche de l’objet d'exception
Intervenants - Jean-Pierre Campinchi, Amateur de couteaux ; Jean-Dominique Susini, Président des syndicats de couteliers corses. Equipe - Yael Benamou ; Stéphane Agostini ; Dominique Lameta.


Trois poinçons sont désormais une garantie de qualité : ils correspondent à la signature de l'artisan, au niveau excellence et au CT pour « cultella tradiziunale ». Le syndicat des couteliers corses essaye de recréer une émulation dans la profession pour redonner ses lettres de noblesse au couteau fait main.



 

Sur le même sujet

Xylella : les oléiculteurs corses estiment que des arbres seraient déjà touchés dans l’île

Les + Lus