Quel est l'impact de l’ACA dans l’économie du pays ajaccien?

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

11 millions d'euros, c'est l'évaluation du montant des retombées économiques de l'ACA sur le Pays Ajaccien. Le club de football professionnel de Ligue 2 a demandé une étude au centre de droit et d'économie du sport. Il s'agit pour le club de préparer son avenir en diversifiant ses recettes.

Par France 3 Corse ViaStella

L’ACA est bien plus qu’un club de football actuellement installé sur le podium de la ligue 2. L’impact économique du club sur l’agglomération ajaccienne serait de 8,7 millions d’euros sur une saison. C’est ce que révèle une étude menée par le centre de droit et d'économie du sport.

Salariés, Prestataires, dépenses des clubs adverses et de leurs supporters, tout a été comptabilisé. « En ce qui nous concerne c’est une première. On n’avait jamais travaillé pour un club de foot. On a été depuis sollicités par pas mal de clubs en ligue 1 et en ligue 2 par des clubs aussi de rugby qui sentent bien que ce sujet est un sujet d’importance parce qu’il faut aujourd’hui que les clubs professionnels fassent la preuve de leur utilité », indique Christophe Lepetit, économiste du Sport - C.D.E.S. Limoges.

Quel est le poids de l’ACA dans l’économie du pays ajaccien ?
Intervenants : Christophe LEPETIT Economiste du Sport - C.D.E.S. Limoges ; Léon LUCIANI Président de l'A.C. Ajaccio. Reportage : Ferrer Caroline ; Agostini Stéphane ; Alfonsi Vanessa.

Centre de formation euro-méditerranéen


Une utilité sociale également. Le club menant des actions de formation, d’éducation, et d’aide à des associations caritatives, toutes ces missions d’intérêt général sur le territoire se chiffrent à 2,3 millions d’euros par saison.

Un poids économique qui permet au club de justifier ses projets de développement. «  C’est la création d’un centre de formation que nous avons déjà qui est agréé mais le transformer et en faire un centre de formation euro-méditerranéen. Là, ça se fera sur la partie Rive Sud sur la commune de Pietrosella avec qui nous avons un bail emphytéotique où nous allons donc créer un centre d’entrainement et un centre de formation euro-méditerranéen », précise Léon Luciani, président de l'A.C. Ajaccio.

L’étude a été réalisée sur les saisons 2015-2016 et 2016-2017. L’ACA a tenté depuis de trouver de nouvelles sources de recettes. Le club a, par exemple, organisé des concerts. Gageons que ce dynamisme engendrera de nouvelles retombées économiques pour le territoire.

Aller plus loin : revoir l'émission Foot è Basta avec Léon Luciani, président de l'ACA

Sur le même sujet

Trois hommes renvoyés aux assises pour l’assassinat d’Antoine Sollacaro

Les + Lus