Tribunal correctionnel d'Ajaccio : jusqu'à 4 ans de prison ferme pour trafic de stupéfiants

Publié le Mis à jour le
Écrit par Axelle Bouschon .

Leurs interpellations s'étaient déroulées en octobre dernier. Quatre personnes comparaissaient vendredi 25 novembre devant le tribunal correctionnel d'Ajaccio pour leur implication dans un trafic de stupéfiants, quartier des Cannes.

Des peines allant de quatre ans d'emprisonnement ferme à un an de sursis probatoire : le tribunal correctionnel d'Ajaccio a condamné, ce vendredi 25 novembre, quatre personnes pour trafic de stupéfiants.

Toutes étaient accusées de faire marcher "un point de deal" mis en place courant juillet 2022 en plein quartier des Cannes, indique le parquet d'Ajaccio dans un communiqué. Un "véritable stand à ciel ouvert alimentant tout le bassin ajaccien en héroïne, cocaïne, cannabis et cachets de méthadone", pour lequel le principal protagoniste a de plus comparu en état de récidive légale.

L'interpellation des quatre individus s'est déroulée le 17 octobre dernier, à la suite d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet d'Ajaccio en début de mois et menée par le pôle stupéfiants de la sûreté départementale du commissariat d'Ajaccio.

"Il faut souligner l’implication des officiers de police judiciaire de l’Unité des Stupéfiants et de l’Economie Souterraine (USES) du commissariat qui auront mené des investigations nombreuses pour matérialiser les échanges de stupéfiants autour de ce point de deal", souligne le procureur de la République d'Ajaccio, Nicolas Septe.

Des surveillances physiques ont ainsi été mises en place, détaille le communiqué, "visant un parking à l’abri des regards, masqué par la végétation sauvage. Il se confirmait rapidement qu’à cet endroit un point de deal à ciel ouvert était tenu du matin au soir, par un homme ayant l’apparence d’un sans domicile fixe et par deux autres comparses".

Plus de 475.000 euros engendrés en 3 mois

Au final, jusqu'à une centaine de ventes par jour ont pu être constatées, poursuit le parquet d'Ajaccio. Un marché fructueux : en 3 mois d'activité, selon les projections et estimations réalisées par les enquêteurs, le trafic aurait permis aux dealers d'engendrer des revenus supérieurs à 475 000 euros.

Le tribunal a condamné ces quatre personnes, selon leur degré de responsabilité dans le trafic de stupéfiants et leurs antécédents, à des peines respectivement de 4 ans d’emprisonnement ferme avec maintien en détention, 2 ans d’emprisonnement ferme avec maintien en détention, 2 ans d’emprisonnement ferme avec maintien en détention et 1 an assorti de sursis probatoire.

Des enquêtes en cours et de prochaines interpellations

"La lutte contre les trafics de stupéfiants va encore s’intensifier à Ajaccio, assure le procureur de la République d'Ajaccio, mais aussi sur l’ensemble du département de Corse du Sud afin de tarir les sources de revenus occultes que dissimulent ces trafics juteux pour leurs organisateurs et éviter que les jeunes Corses ne tombent dans la dépendance."

Un objectif "prioritaire" du parquet, qui entend s’attaquer aux points de deal, sans oublier la lutte contre "les trafics d’envergure qui sévissent dans le département", et le blanchiment des sommes d’argent générées par ces trafics.

Dans ce cadre, de "nombreuses enquêtes" sont actuellement en cours et mèneront à d’autres opérations d’interpellations prochainement, prévient Nicolas Septe.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité