Incendie d'un logement à Ocana : mobilisation d'une centaine de personnes pour dénoncer un "acte inqualifiable"

Il y a quelques jours, le domicile de Dominique Muselli, 68 ans, situé à Ocana a été détruit dans un incendie. Le sexagénaire a déjà été la cible d'actes de vandalisme. Une centaine de personnes s'est rassemblée, ce samedi 24 avril, pour dénoncer des faits "inqualifiables".

Il y a quelques jours, le domicile de Dominique Muselli, 68 ans, situé à Ocana a été détruit dans un incendie.Une centaine de personnes s'est rassemblée, ce samedi 24 avril, pour dénoncer un acte "inqualifiable".
Il y a quelques jours, le domicile de Dominique Muselli, 68 ans, situé à Ocana a été détruit dans un incendie.Une centaine de personnes s'est rassemblée, ce samedi 24 avril, pour dénoncer un acte "inqualifiable". © Enzo Giugliano / AFP

"On aurait dû réagir un peu plus tôt. On a laissé faire et les éléments se sont enchaînés au niveau de la violence jusqu'à en arriver à mettre le feu à sa maison", déplore Marc Muraccioli. 

Tout comme la centaine de personnes réunie à Ocana, ce samedi 24 avril, il ne sait pas qui pourrait en vouloir autant à Dominique Muselli, 68 ans. "Ca fait six ou sept mois que l'on embête Mimi. Pour moi, cet homme représente beaucoup et il est apprécié de tout le monde. Aujourd'hui, il y a des gens originaires de tout le canton, il y en a même certains que je ne connais pas", complète l'ami d'enfance de la victime.

L'appartement de Dominique Muselli, à Ocana, a été détruit par les flammes il y a quelques jours.
L'appartement de Dominique Muselli, à Ocana, a été détruit par les flammes il y a quelques jours. © Mayeul Aldebert / FTV

"Je n'ai fait de mal à personne"

Avant son appartement, il y a quelques jours, Dominique Muselli avait retrouvé sa voiture brûlée il y a plusieurs semaines. "Pour moi, c'est dramatique, ils sont allés trop loin. C'est inadmissible, c'est la première fois de ma vie que je vois ça. Je n'ai fait de mal à personne, je n'ai que des amis. Il y a une enquête en cours, j'espère qu'elle va aboutir comme il faut", livre la victime.

Il y a plusieurs semaines, Dominique Muselli avait déjà retrouvé sa voiture brûlée.
Il y a plusieurs semaines, Dominique Muselli avait déjà retrouvé sa voiture brûlée. © Mayeul Aldebert / FTV

Une enquête que Jean-Jacques Muraccioli, maire de ce village de 700 habitants, espère également voir aboutir. "Il ne faut plus que ça se passe chez nous, il faut que ça s'arrête. C'est le premier acte où l'on brûle une maison, j'espère que ce sera le dernier et en tant que maire, je ferai en sorte que ce le soit", indique-t-il.

À Ocana, d'autres dégradations, notamment contre les vestiaires du stade municipal, ont été enregistrés. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers