Cet article date de plus de 6 ans

Procès Orsoni : le bal des robes noires se poursuit

Ce mercredi matin, la parole était à la défense de Jean-Luc Codaccioni, dans le cadre du procès dit Orsoni qui se déroule actuellement aux assises des Bouches-du-Rhône. Son avocat a plaidé la relaxe.
La cour d'assises des Bouches-du-Rhône.
La cour d'assises des Bouches-du-Rhône. © Christian Giugliano - France 3 Corse ViaStella
Il est reproché à Jean-Luc Codaccioni d'avoir participé à une tentative de meurtre contre Francis Castola et à une association de malfaiteurs. 

L'accusé, lui, nie les faits et son avocat a plaidé la relaxe. Me Pierre Bruno a remis en cause les propos tenus par Franck Tarpinian, lui même poursuivi pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime, lors de sa garde à vue. 

"Gonfler artificiellement le dossier"


Selon l'avocat de Jean-Luc Codaccioni, il y aurait eu un échange entre Franck Terpinian et les policiers. Le témoin aurait été "récompensé dans d'autres procédures".

La défense s'est également interrogée sur le fait de joindre les trois affaires que sont les assassinats de Thierry Castola et Sabri Brahimi ainsi que le tentative contre Francis Castola. Elle dénonce une volonté de "gonfler artificiellement le dossier".

durée de la vidéo: 01 min 31
Le point à la mi-journée - Mercredi 24 juin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice assises société