Propriano : une enquête pour destruction par moyens dangereux ouverte après le plasticage d'une laverie automatique

Le parquet d'Ajaccio a ouvert une enquête pour destruction par moyens dangereux après l'explosion d'une laverie libre-service, située au niveau d'une station service de Propriano, dans la nuit du samedi au dimanche 4 juillet. L'enquête est confiée à la section de recherches d'Ajaccio.
Illustration.
Illustration. © Denis Charlet / AFP

Les faits sont survenus aux environs de 4h du matin, dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 juillet. Une laverie automatique située au niveau de la station-service Vito Sansone de Propriano a été la cible d'un plasticage.

Ce sont des riverains qui ont donné l'alerte, après avoir entendu "un bruit d'explosion" sans parvenir à en identifier la localisation précise, indique le parquet d'Ajaccio. Des débris ont été retrouvés jusqu'à une centaine de mètres de la laverie.

Si aucun blessé n'est à déplorer, le matériel, installé seulement "quelques semaines voire quelques mois plus tôt" est lourdement endommagé. "Les dégâts auraient pu être d'autant plus importants que la laverie se situe à quelques mètres seulement de réservoirs d'essence", souligne la permanence du parquet d'Ajaccio. "La station essence n'était à priori pas directement visée."

Une enquête est ouverte pour destruction par moyens dangereux. La section de recherches d'Ajaccio a été saisie du dossier, appuyée par la brigade de recherche de Sartène. Les investigations sont en cours, et les techniciens sont sur place afin d'effectuer l'ensemble des relevés.

À cette heure, aucune inscription ou revendication n'ont été découvertes, pas plus que de charges explosives. Le propriétaire de la laverie n'aurait à priori pas non plus reçu de menaces récentes, poursuit le parquet, qui précise que l'enquête "doit encore continuer", et de nombreuses personnes doivent encore être entendues.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité