Rondinara - U Levante réclame la démolition de deux villas

Deux associations de défense de l’environnement ont demandé mercredi 24 mai devant la cour d’appel de Bastia la démolition des deux villas construites illégalement sur le golfe de la Rondinara (Corse du Sud), appartenant au président du Paris Football Club, Pierre Feracci.

En première instance, le tribunal correctionnel d’Ajaccio avait condamné la SCI Tour de Sponsaglia, représentée par le chef d’entreprise, à une amende d’un million d’euros pour infraction au code de l’urbanisme, ce que Pierre Feracci n’avait pas contesté.

Mais les parties civiles, les associations de l’environnement U Levante et ABCDE, avaient décidé de faire appel pour obtenir la démolition des deux propriétés, 670 m2, terrasses et piscines comprises, nichées au cœur d'un espace naturel remarquable.

À l'audience, le parquet général ne s'est pas opposé à la destruction. La décision sera rendue le 5 juillet prochain.

durée de la vidéo : 00h01mn13s
Me Olivier Burtez-Doucede, avocat de la défense; Me Benoist Busson, avocat des parties civiles ©France 3 Corse ViaStella