Tempête Bella : la vigilance orange "vagues-submersion" levée en Corse-du-Sud

Mise en place depuis dimanche 27 décembre, la vigilance orange "vagues-submersion" a été levée en Corse-du-Sud. La Corse reste néanmois en vigilance jaune "orages" jusqu'au mercredi 30 décembre, 6 heures. 

En Corse-du-Sud la vigilance orange "vagues-submersion" est prolongée jusqu'au lundi 28 décembre, 23 heures.
En Corse-du-Sud la vigilance orange "vagues-submersion" est prolongée jusqu'au lundi 28 décembre, 23 heures. © Pascal Pochard-Casabianca / AFP

La tempête Bella s'éloigne de la Corse. Lancée depuis le dimanche 27 décembre, la vigilance orange "vagues-submersion" a été levée ce mardi 29 décembre en Corse-du-Sud. 

Néanmoins, la Corse reste placée en vigilance jaune "orages" jusqu'au mercredi 30 décembre, 6 heures. Selon les prévisions, des averses, parfois accompagnées de coups de tonnerre, sont à attendre sur l'ensemble de l'île. 

Pour la journée, la limite pluie-neige se situe vers 1.100 mètres en matinée. Elle peut s'abaisser ensuite jusqu'à 900 mètres. Le maximum de pluie attendu est de 20 millimètres sur les Deux-Sevi.

En fin de matinée, vent de Sud-Ouest soufflant assez fort, sur l'extrême sud ; puis atténuation. Rafales atteignant 65 km/h.

 Un navire des phares et balises échoué à Ajaccio

Aucun dégât majeur n'est à déplorer suite au passage de la tempête Bella dans l'île. Néanmoins, le bâtiment remorqueur phare et balises "Îles Sanguinaires II" s'est échoué dans le golfe d'Ajaccio. Le bâtiment de 36 mètres de long aurait rompu ses amarres au cours de la nuit.

Une intervention des services du Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage et des sapeurs-pompiers d'Ajaccio est en cours sur la zone. Un barrage flottant anti-pollution devrait être mis en place rapidement pour limiter les risques de pollution.

Prudence au port Charles Ornano à Ajaccio

Dès l'annonce de l'arrivée de la tempête Bella sur les côtes corse, la municipalité d'Ajaccio a appellé les propriétaires de bateaux occupant un poste à quai au port Charles Ornano, notamment, à "vérifier leur amarrage, doubler les amarres et écarter le navire du quai."

Paul Corticchiato, directeur du port, s'est tout de même voulu rassurant : "La Citadelle nous protège et le fait qu'il soit en fond de baie nous permet d'être protégé assez naturellement. Mais lorsque les tempêtes sont importantes et qu'il y a un risque de vague-submersion, l'ensemble du port d'Ajaccio, de la Citadelle à Aspretto, est concerné."

Des traversées décalées

La compagnie maritime Corsica Linea a annoncé le décalage de ses traversés prévues lors des deux jours de mauvais temps. 

Lundi soir, le départ du Jean Nicoli (Marseille-Ajaccio) devient Marseille-Bastia. Le lendemain la traversée Ajaccio-Marseille devient donc Bastia-Marseille. 

Aucune modification ou annulation ne sont normalement à prévoir dans les aéroports de l'île. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo