• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Tentative d'homicide à Borgo, le témoignage d'un surveillant

Archives - Maison d'arrêt d'Ajaccio (Corse du Sud) / © FTVIASTELLA
Archives - Maison d'arrêt d'Ajaccio (Corse du Sud) / © FTVIASTELLA

Entre surpopulation et radicalisation, la reprise du travail s'effectue dans toutes les prisons du pays, comme à Ajaccio. Plus veille prison de France, c'est aussi la maison d'arrêt où le détenu qui a tenté d'assassiner deux surveillants de Borgo a fait deux ans de préventive.

Par France 3 Corse ViaStella

Sur le parvis du palais de justice d'Ajaccio, la plus vieille maison d'arrêt de France est à portée de regard. Cela fait des années que les conditions de travail comme les conditions de détention sont dénoncées.

C'est entre ces murs que Morad Akaouch, le détenu qui a blessé par arme blanche deux surveillants à Borgo, a fait deux ans de préventive après 2012. Son passage avait été alors remarqué.

"Il a fait parler de lui à Ajaccio puisqu'il a agressé l'ancien chef d'établissement, il a voulu lui jeter de l'huile bouillante, heureusement les collègues sont intervenus", explique José Caria, responsable FO pénitentiaire à Ajaccio.

Tentative d'homicide à Borgo, le témoignage d'un surveillant
Me Xavier Casimiri, avocat au barreau d'Ajaccio; José Caria, responsable F.O. Prison d'Ajaccio;  - France 3 Corse ViaStella - Florence Antomarchi, Franck Rombaldi

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus