Tolla : aux marchés de la pomme et des fruits d’automne, certains rêvent d’un nouveau verger

© Stéphane Agostini/FTVIASTELLA
© Stéphane Agostini/FTVIASTELLA

Le village de Tolla a organisé ce dimanche les marchés des pommes et des fruits d'automne. 70 exposants ont participé à cette foire rurale qui a remporté un franc succès. Les organisateurs sont à la recherche d'un terrain sur la commune pour construire un nouveau verger.

Par France 3 Corse ViaStella

C'est par un temps quasi-printanier que Tolla a fêté ce dimanche les fruits de l'automne. Au-delà de l'évènement commercial, les organisateurs pensent au renouveau du verger

200 pommiers ont été vendus. « Mes reinettes ne sont pas traitées. [...] Je les garantis avec vers, mais je garantis également le goût de ces reinettes », sourit Jean-Claude, un producteur. 

Faire revivre le goût des variétés endémiques en voie de disparition, c'est le crédo de la pépinière de Castelluccio. Il faudra attendre sept ans pour les arbres achetés ce dimanche commencent à donner des fruits. « On récolte la graine, on crée un porte-greffe, et ensuite on fait la greffe de la variété que l’on veut mettre qui est la reinette du Prunelli. On ne prend que du local, pour ne pas avoir à subir les maladies telles que la Xylella et le reste », indique Gilles Andreani, directeur de la pépinière de Castelluccio. 

70 exposants se sont installés dans les rues du village. Deux à trois tonnes de pommes ont été proposées à la vente. La foire est également dédiée aux autres fruits de l'automne.

Camille et son épouse sont arboriculteurs à Bocognano. « On a de la noisette, on essaye aussi de faire un petit peu de châtaignes. En complément, mon épouse a aussi une entreprise où elle fait des préparations culinaires. On essaye de bricoler un petit peu, mais on va miser sur plusieurs spéculations », explique Camille. 

 

« Il faut absolument trouver un terrain »



Tolla possède une vieille histoire arboricole. Avant la construction du barrage dans les années 1960, le fond de la vallée était constitué de vergers. Ces terres sont désormais immergées, les plantations restantes sont souvent à flanc de coteau. 

 
Tolla : aux marchés de la pomme et des fruits d’automne, certains rêvent d’un nouveau verger
Intervenants - Jean-Claude, producteur ; Gilles Andreani, Directeur de la pépinière de Castelluccio ; Camille, Arboriculteur ; José Salvadori, Président de l'association "U Pianonu". Equipe - Dominique Moret ; Stéphane Agostini ; Dominique Lameta.



L'association U pianonu voudrait pouvoir planter 200 à 300 arbres d'un même tenant. « Ce ne sont que des terrains en pente. Ce n’est pas mécanisable. C’est très difficile à cultiver. Sur Tolla, il y a toujours la possibilité de trouver un terrain, mais après, il faut que les propriétaires jouent le jeu. Si on veut avancer, il faut absolument trouver un terrain, pour pouvoir faire un beau verger et avoir des pommes à vendre. Là, on en a, mais ce n’est pas assez », estime José Salvadori, président de l'association U pianonu.

Si le verger n'est plus ce qu'il était, la production reste suffisante pour fournir la demande le jour de la foire. Des pommes à déguster en fruit ou en jus suivant les goûts de chacun.



 

Sur le même sujet

Les + Lus