Corse : Lambert Santelli pulvérise le record du GR20

Le traileur balanin a rallié Calenzana à Conca en 30 heures et 25 minutes. À 34 ans, il s'offre le record du mythique GR20 et détrône le Lillois François D'Haene.

Samedi 26 juin, Lambert Santelli a battu le record de la traversée du GR20. Il affiche un chronomètre de 30 heures et 25 minutes.
Samedi 26 juin, Lambert Santelli a battu le record de la traversée du GR20. Il affiche un chronomètre de 30 heures et 25 minutes. © Pascal Pochard-Casabianca / AFP

Il l'a fait. Parti de Calenzana vendredi 25 juin à 15 heures, Lambert Santelli est arrivé le lendemain à Conca à 21 heures 25. 30 heures et 25 minutes pour parcourir le GR20. Jamais personne n'avait affiché un tel chronomètre. 

Âgé de 34 ans, le coureur d'ultra-trail originaire de Lavatoghju efface des tablettes le précédent record du Lillois François D'Haene. En juin 2016, ce dernier avait bouclé son parcours en 31heures et 6 minutes. Lambert Santelli abaisse donc le chronomètre de 41 minutes.

Samedi soir, à Conca, il a franchi la ligne d'arrivée accueilli par de nombreuses personnes, dont le Cortenais Guillaume Peretti, qui avait lui aussi établi le record en 2014 (32 heures)

Guillaume Peretti félicite Lambert Santelli. Lui aussi avait établi le record du GR20 en 2014.
Guillaume Peretti félicite Lambert Santelli. Lui aussi avait établi le record du GR20 en 2014. © Pascal Pochard-Casabianca / AFP

"C'est une grosse satisfaction, ça fait des années que je m'entraine pour ça, a déclaré Lambert Santelli à notre micro. J'avais ça en tête depuis 2014 où je l'avais fait avec Guillaume Peretti. J'ai voulu me donner du temps pour arriver prêt. J'ai fait pas mal de courses pour me préparer. Aujourd'hui, je suis hyper heureux de faire ça. Mais, comme je le dis, c'est le travail de toute une équipe. On retiendra mon nom mais on l'a fait tous ensemble. S'il n' y avait pas eu tout ce monde avec moi, je pense que je ne l'aurais pas réussi." 

Dans la cour des grands

En plus d'avoir relevé le défi avec brio, Lambert Santelli a affolé les aiguilles du chronomètre. En parcourant les 180 kilomètres du "GR" en 30 heures et 25 minutes, le licencié du RC Furiani frappe un grand coup dans sa discipline et intègre un cercle très fermé, celui des meilleurs ultra-trailers : "Sur le papier, je ne suis pas aussi fort qu'un François D'Haene, qu'un Xavier Thevenard ou qu'un Kilian Jornet, je n'ai pas autant de talent qu'eux, ce sont le meilleurs coureurs du monde. Mais l'avantage que j'avais, c'est d'avoir les meilleurs coureurs insulaires qui m'ont accompagné : une équipe de choc, un staff de rêve et on l'a fait tous ensemble."  Sans oublier sa famille et les quelque 300 personnes qui l'attendaient avec le champagne à l'arrivée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport trail