Corse : Les abandons d'animaux augmentent de 50% à la SPA

Les animaux abandonnés se multiplient dans les centres. L'été est la période la plus critique. Déjà 300 animaux ont été pris en charge par la SPA à Ajaccio depuis le début de l'année.
Par rapport aux années précédentes à la même période, 100 animaux de plus ont été recueillis à la SPA d'Ajaccio.
Par rapport aux années précédentes à la même période, 100 animaux de plus ont été recueillis à la SPA d'Ajaccio. © DR

C’est la période la plus redoutée à la Maison SPA d’Ajaccio. L’été, une dizaine d’animaux sont récupérés chaque jour. « On comptabilise déjà cinq abandons depuis ce matin », souffle Pierre Pasqualini, le délégué président SPA de Corse. Il n’est que 10h et les appels pour des animaux abandonnés sur la voie publique sont nombreux. L’association ne peut pas héberger chiens et chats, le plus dur est de trouver une place autre part.

« En Corse, on n’a pas de refuge. On travaille avec une dizaine de familles d’accueil et des pensions. Mais c’est très compliqué en ce moment, avec des limites à ne pas dépasser », souligne Pierre Pasqualini. En cette fin de mois de juillet, près de 300 animaux ont été récupérés par l’association depuis le début de l'année. C’est cent de plus par rapport aux années précédentes.

Trois adoptions par semaine

« Une situation catastrophique » pour le délégué président. Et alors que les abandons se multiplient, « on a très peu d’adoptions, car les gens sont en vacances et ce n’est pas évident de trouver du monde », ajoute-t-il. Sur leur site d’Ajaccio, 75 à 80 animaux sont en attente d’adoption. En moyenne, seulement trois d’entre eux trouvent une nouvelle famille par semaine.

Ce chien a été récupéré par l'association. Il fait partie des 300 animaux recueillis en 2021.
Ce chien a été récupéré par l'association. Il fait partie des 300 animaux recueillis en 2021. © DR

Cette explosion du nombres d’abandons est liée à la situation sanitaire que l’on connaît depuis 2020. En temps normal, la non-stérilisation des animaux pose problème, mais à cela se rajoute les différents confinements. « Les confinement successifs ont fait que des gens ont pris des animaux, car ils s’ennuyaient. Mais ils ont très vite vu qu’il fallait s’en occuper. C’est une responsabilité, on en a minimum pour 15 ans. Il faut assumer cette responsabilité mais beaucoup l’oublient », regrette le directeur de la Maison SPA d’Ajaccio.

Résultat, l’association retrouve parfois des animaux, comme des souris ou des lapins dernièrement, abandonnés directement devant son établissement. « Un jour, on a reçu un appel pour quatre chatons retrouvés dans un carton à côté d’un conteneur poubelle à Bastia », relance Pierre Pasqualini.

Objectif, créer un refuge ces prochaines années

En Corse, la situation d’accueil est compliquée. Des refuges pour chiens et d’autres petites structures pour chats existent, mais tous sont débordés. La SPA organise parfois des transferts vers le continent quand la place manque.

Un plan a été présenté le mercredi 21 juillet par le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie. Il prévoit 20 millions d'euros pour aider les structures d'accueil. « Ce plan d’aide, c’est surtout pour aider les campagnes de stérélisations des chats errants et les refuges du continent pour refaire des travaux et améliorer la qualité de vie des animaux », précise le centre d'Ajaccio.

L'objectif de la Maison SPA corse est de construire un refuge capable d'héberger des animaux abandonnés. Mais ce projet nécessite des moyens financiers et du temps. Rien n'est officiellement lancé.

Pour adopter

Maison SPA d'Ajaccio : 04 95 28 13 04

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature