Coronavirus en Corse : des masques réutilisables bientôt disponibles en pharmacie et chez les buralistes

A partir du 11 mai, jour du début du déconfinement, le port du masque sera obligatoire dans certaines situations en Corse comme ailleurs. / © PHOTOPQR/L'ESTREPUBLICAIN/MAXPPP
A partir du 11 mai, jour du début du déconfinement, le port du masque sera obligatoire dans certaines situations en Corse comme ailleurs. / © PHOTOPQR/L'ESTREPUBLICAIN/MAXPPP

À partir du 11 mai, la Corse comme les autres régions de France, entamera son déconfinement. Un objet deviendra alors indispensable : le masque réutilisable. Le gouvernement promet qu’ils seront facilement accessibles en pharmacie, chez les buralistes ou encore dans les grandes surfaces. 

Par A.A.

En Corse, comme ailleurs, le début du déconfinement est prévu le 11 mai prochain. Edouard Philippe a présenté le plan du gouvernement en la matière, mardi, à l’Assemblée nationale. Parmi les sujets abordés : « Le port du masque dans certaines situations ». 

Si le Premier ministre a reconnu une phase de « pénurie », il a promis que des masques réutilisables pourraient bientôt être achetés dans les pharmacies, dans certains commerces et dans les enseignes de grande distribution. 

 


Depuis le 26 avril, un décret autorise les officines à vendre des masques lavables à l’ensemble de la population et la demande explose. À Bastia, un pharmacien en a commandé 15.000 unités la semaine dernière. 
 

Retard de livraison

Problème : la marchandise tarde à être livrée. « Ça nous embête beaucoup. Parfois, on voit des patients qui sortent de chez eux sans masque. C’est vraiment un problème de santé publique, c’est embêtant et ne pas pouvoir répondre à la demande nous met dans une situation un peu compliquée », livre Paul Alfonsi, pharmacien.

Pour le moment, le prix des masques réutilisable n’a pas été fixé. Selon les pharmaciens, il faudra compter en moyenne 5 euros pour un produit d’entrée de gamme et jusqu’à 15 euros pour un modèle lavable 60 fois. 
 

5 euros chez les buralistes

Ces masques réutilisables pourront aussi être trouvés dans les bureaux de tabac. Commandés la semaine dernière, ces objets devraient être rapidement disponibles chez 219 les buralistes que compte l’île. 

Ici, le prix à l’unité a été fixé à 5 euros. « Un masque jetable se garde un jour, celui-ci peut être utilisé 15 jours. Ca fait le masque à 0,35 centimes, pour moi, c’est un bon achat », explique José Oliva, président syndical des buralistes de Corse.

Mais encore une fois, la quantité est restreinte : 500 unités par buraliste. « On va essayer de donner ces masques en priorité aux entreprises, à l’artisanat. On sait qu’il y a une pénurie de masques, c’est dur de s’en approprier », complète José Oliva.

 


Pour les foyers les plus modestes, le Premier ministre a annoncé, mardi, que des distributions gratuites de masques en tissus seraient mises en place par les collectivités locales. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus