Coronavirus : Est-ce que la Corse fait face à une pénurie de masques ?

La Corse fait-elle face à une pénurie de masques ? / © Loïc Venance / AFP
La Corse fait-elle face à une pénurie de masques ? / © Loïc Venance / AFP

Economiser et preserver le matériel médical. En plus de prendre en charge les patients, c'est le quotidien du personnel des hôpitaux de Corse. Depuis le début de l'épidemie les protections se font rares. Cette tension des stocks met en danger l'ensemble du personnel médical au contact du covid-19.

Par Lionel Luciani

C'est une difficulté supplémentaire dans la lutte contre le coronavirus que les soignants doivent surmonter chaque jour. 

Avant de prendre en charge un patient, avant de rentrer dans le box reservé au malade du Covid-19 le personnel de l'hopital d'Ajaccio s'équipe soigneusement :

On limite les entrées pour pas gaspiller du materiel, une fois qu'on rentre dans le box on fait tous les soins possibles, des fois on reste deux ou trois heures. Une infirmière.

Une situation donc, qui condense la charge de travail du service réanimation de l'hôpital d'Ajaccio.

On fait avec ce qu'on a, nous faisons l'objet de dons de masques, de gels hydroalcooliques, nous récuperons tout ce qu'on nous donne. Nous faisons avec les moyens que nous avons... Pascal Derudas Directeur adjoint de l'Hopital d'Ajaccio


Du coté des professions libérales, non-prioritaires à l'accession aux masques FFP2, la protection s'avère encore plus compliquée. Afin de continuer les visites ils sont munis de masques chirurgicaux moins efficaces. Certains ont même recours des fois au systeme D, à savoir des masques en tissu

Une mauvaise gestion

Dès le début de l'épidémie l'Agence Régionale de Santé (ARS) a pointé un manquement au niveau de la gestion de ces masques. « En termes d’organisation, on a déploré des failles.  Certains professionnels de santé, pour diverses raisons, ont fait plusieurs pharmacies et ont capté des masques qui étaient destinés à des confrères. On a même découvert qu’on avait distribué des masques aux services vétérinaires. C’est du détournement de l’affectation de ces masques qui doivent d’abord aller aux soignants et protéger les libéraux », regrette Marie-Hélène Lecenne, directrice générale de l’ARS de Corse.

Dans l'île, l'ARS a distribué 67.000 masques chirurgicaux pour les personnels libéraux entre les 9 et 17 mars derniers. L'institution assure que ces professionnels sont régulièrement livrés. 

La solidarité au premier plan

Suite aux cris de détresse du corps médical, de nombreuses démarches ont vu le jour. Que ce soit des entreprises ou des particuliers beaucoup ont donné de manière à équiper les soignants de Corse.

L'Agence Régionale de Santé encourage ce type d'initiative :

"Les entreprises et les particuliers disposant d’un stock significatif (plus de 50) sont invités à se faire connaître auprès de l’ARS de Corse en envoyant un email à l’adresse : ars-corse-affaires-generales@ars.sante.fr. Un lieu de dépôt sécurisé leur sera indiqué.
Toute personne qui possède un stock inférieur à 50 unités (y compris périmés) est invitée à les
déposer dans une pharmacie, auprès d’un médecin ou infirmier libéral, ou dans l’établissement de santé le plus proche."
 


 

Sur le même sujet

Les + Lus