• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Corse peut-elle attirer un tourisme très haut de gamme ?

La Corse peut-elle attirer un tourisme très haut de gamme, comme ici dans un hôtel cinq étoiles du Cap Corse. / © P.J.P Productions
La Corse peut-elle attirer un tourisme très haut de gamme, comme ici dans un hôtel cinq étoiles du Cap Corse. / © P.J.P Productions

Organisé par le magazine spécialisé TourMaG et par l'opérateur Corse Linea Voyages, de grands patrons du tourisme français étaient invités pour un tour de Corse version grand luxe avec un objectif : les convaincre que la Corse peut être une destination haut de gamme.
 

Par France 3 Corse ViaStella

Dans un hélicoptère, venu du domaine de Murtoli, l'olympe du tourisme français. Ces grands décideurs font une étape dans un établissement prestigieux de la rive sud du golfe d'Ajaccio. Objectif, découvrir une destination Corse haut de gamme.

L'opération est pilotée par un jeune tour opérateur corse Linea Voyages, spécialisé dans l'"évasion haut de gamme" et par le magazine de presse TourMaG, référence des professionnels du tourisme francophone. C'est la première fois que l'île est choisie en quatorze éditions.

"C'est vrai que l'image de l'hôtellerie corse n'est pas quelque chose qui jusqu'à présent donnait envie de venir pour autre chose que pour des grandes vacances ou du tourisme de masse", explique Jean da Luz, directeur de la rédaction.
 
La Corse peut-elle attirer un tourisme très haut de gamme ?
Intervenants - Jean da Luz, directeur de la rédaction de TourMaG; Jérôme Delente, directeur du réseau de distribution Thomas Cook; Natale Scaglia, directeur général du groupe Linea Voyages; Jean-Pierre Lorente, PDG de Bleu Voyages; Equipe - Caroline Ferrer, Stéphane Agostini

Hôtels cinq étoiles dans le Cap Corse, escapades en semi-rigides dans les Bouches de Bonifacio, ce programme sur mesure a déjà séduit certains patrons.

"L'attractivité de la Corse n'est plus à faire puisque les touristes viennent déjà en masse depuis des années, la question c'est vraiment: comment on développe de façon intelligente et comment on fait découvrir à nos clients la Corse autrement?", indique Jérôme Delente, directeur du réseau de distribution Thomas Cook.

Favoriser un tourisme de qualité, cela permettrait aussi d'étaler la saison. Certains professionnels en sont convaincus.

"Pour beaucoup la Corse, c'est du balnéaire mais c'est l'été, c'est juillet-août et je pense que ce type d'évènement que nous venons de vivre peut montrer que la Corse s'est toute l'année", ajoute Jean-Pierre Lorente, PDG de Bleu Voyages.

Le périple de ces grands patrons du tourisme français s'est achevé mercredi, avec de belles impressions sur l'île mais aussi quelques réserves sur l'absence d'une formation hôtelière pour un service très haut de gamme.

 

Sur le même sujet

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus