Corse : lits de réanimation, lits Covid, le point sur la capacité d'accueil des hôpitaux

La situation se tend, et les autorités alertent sur l'augmentation des cas Covid. Alors que des mesures sont prises, chaque jour, pour freiner le virus, voici le point sur la capacité hospitalière en Corse pour recevoir les malades.
Illustration / Aux urgences de Bastia, la situation, selon beaucoup de soignants, reste précaire
Illustration / Aux urgences de Bastia, la situation, selon beaucoup de soignants, reste précaire © Sébastien BONIFAY / FTV
Avant l'apparition de la Covid-19, et sa propagation dans le monde entier, la Corse comptait, en tout et pour tout, 18 lits de réanimation. Dix à Ajaccio et huit à Bastia. 

Pas vraiment suffisant pour accueillir les personnes positives qui nécessitaient des soins lourds.

On se souvient, le 22 mars dernier, de la spectaculaire évacuation de 12 malades insulaires vers Marseille, à bord du porte-hélicoptère de la marine nationale, le Tonnerre.

Après le déconfinement, le gouvernement a promis que, si une deuxième vague arrivait, le personnel de santé serait en mesure de faire face à l'afflux de malades. 
Le porte-hélicoptère Tonnerre dans le port d'Ajaccio à 7 heures, dimanche 22 mars.
Le porte-hélicoptère Tonnerre dans le port d'Ajaccio à 7 heures, dimanche 22 mars. © JCC / FTV

20 lits de plus en réanimation

Au 5 octobre 2020, les hôpitaux insulaires proposent 38 lits à même de pouvoir accueillir des patients atteints de la Covid. Soit vingt lits de plus qu'au mois de janvier dernier. 

Ils se répartissent ainsi :
 En cas de situation extrême, l'île pourrait mobiliser 60 lits, indique l'Agence régional de santé, mais ces 22 lits supplémentaires impliqueraient un report total des autres activités de soins.

Il faudra donc faire avec ces moyens, des moyens réduits, qui expliquent la prudence extrême des autorités, et les mesures sanitaires plus sévères. 

Histoire de ne pas se retrouver face à une saturation des services
L'hôpital de Bastia a dû s'adapter, en catastrophe, et avec les moyens du bord, à la vague de Covid-19
L'hôpital de Bastia a dû s'adapter, en catastrophe, et avec les moyens du bord, à la vague de Covid-19 © Sébastien BONIFAY / FTV
Pour autant, certains, à l'image de l'urgentiste Laurent Carlini , pensent que des enseignements ont été tirés de la première vague.

"Les connaissances sont plus poussées qu'au mois de mars, on connaît mieux la pathologie, on ajuste les traitements, et on arrive à limiter le passage en réanimation. Les malades, de leur côté, connaissent également mieux la maladie. Et puis il y a les mesures barrières, qui ont été adoptées par bon nombre de gens".

Beaucoup d'hospitalisations, peu de réa

Les chiffres de l'ARS, l'Agence Régionale de la Santé, semblent aller dans ce sens. 

Au mois de septembre, si le nombre de personnes hospitalisées en Haute-Corse et en Corse du Sud a augmenté, le nombre de patients en réanimation, lui, reste faible.
Il n'a pas dépassé quatre patients admis dans ce service, dans le sud comme dans le nord de l'île. 

Le 4 octobre, on comptait quatre personnes en réanimation à Bastia, et trois à Ajaccio. 

Taux d'incidence en baisse

Au moins aussi rassurant, en une semaine, du 18 au 25 septembre (derniers chiffres publiés par l'ARS), le taux d'incidence a baissé dans les deux départements.

Le taux d'incidence rapporte le nombre de nouveaux cas d'une pathologie au nombre d'habitants. C'est l'un des critères les plus importants pour évaluer la vitesse de propagation d'une épidémie. 
Les tests, en forte hausse depuis cet été, permettent de mieux appréhender l'évolution de l'épidémie de Covid
Les tests, en forte hausse depuis cet été, permettent de mieux appréhender l'évolution de l'épidémie de Covid © Frédérick GILTAY /FTV
En Haute-Corse, il reste stable, entre 35 et 40. En Corse-du-Sud, en revanche, il a chuté de manière spectaculaire. De 84,3 à 40, ce 5 octobre, sur les sept derniers jours. 

66 morts depuis le début de l'épidémie

Néanmoins, il convient, plus que jamais, de rester vigilants. La Corse, depuis le 1er mars dernier, a enregistré 66 morts causées par la Covid-19.

La Corse-du-Sud concentre à elle seule la plupart des victimes. 50 personnes sont mortes de la Covid dans ce département. 

(Re)voir l'émission spéciale, consacrée à l'épidémie de Covid en Corse.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société