Courses hippiques : début du meeting de Zonza

Publié le
Écrit par A. Stromboni

Temps fort de la saison hippique insulaire, le meeting estival de Zonza commence ce dimanche sur l’hippodrome de Viseo. Cinq réunions de courses sont prévues d’ici la fin août.

Les courses insulaires reprennent de la hauteur. Ce dimanche, drivers, jockeys et chevaux retrouvent l’air de la montagne pour le début du traditionnel meeting estival de Zonza.

Au pied des aiguilles de Bavella, l’hippodrome de Viseo est prêt à accueillir sa première réunion de l’année. "Ça s’annonce plutôt bien, confirme André Alifanti, trésorier de la société de courses en charge de l’organisation des réunions. Niveau chevaux, on va être dans la moyenne des autres champs de courses. Reste à savoir si le public sera au rendez-vous mais, en général, il l’est."

D’autant que cette fois, aucune restriction sanitaire n’est mise en place par les autorités. Ce qui n’était pas le cas lors du dernier meeting. "Il n’y a plus de pass sanitaire pour le moment, poursuit André Alifanti. L’an passé, au niveau organisation, c’était contraignant mais ça l’était surtout pour les gens qui étaient un peu découragés de venir. Là, ils vont donc venir plus librement que l’an passé."

5 réunion dans l'été

Cet été, l’hippodrome le plus haut d’Europe - niché à plus de 950 mètres d’altitude - devrait retrouver sa moyenne estivale : "entre 2000 et 2500 personnes par réunion, estime André Alifanti. Généralement, la réunion de mi-août est celle qui draine le plus de monde. Même si on n’a pas à se plaindre : l’an passé, on a eu du monde à partir de mi-juillet."

Du 3 juillet au 28 août, Viseo accueillera cinq réunions mixtes (galop et trot) :

  • Dimanche 3 juillet
  • Dimanche 17 juillet
  • Dimanche 31 juillet
  • Dimanche 14 août
  • Dimanche 28 août

Ce dimanche, sept courses sont au programme : 5 au galop, 2 au trot.

"Il y aura comme d’habitude des jockeys et drivers venus du Continent, précise André Alifanti. Concernant l’accueil du public, on retrouvera la buvette, les sandwiches, les guichets de paris et aussi les jeux d’enfants."

Une piste "difficile à entretenir"

Pour chaque réunion, une quarantaine de bénévoles est à pied d'oeuvre à Viseo. En amont du meeting, un travail est également nécessaire pour préparer l’hippodrome. Situé en pleine forêt, il fait face aux aléas climatiques des saisons. "L’hiver, il pleut et il neige souvent, poursuit notre interlocuteur. On fait donc surtout de l’entretien. Parfois, on fait de nouveaux aménagements mais là, avec les deux années de Covid, les finances ne sont pas florissantes. On a donc remis en état le site pour le meeting, ce qui nous prend toujours un peu de temps chaque année."

Longue de 950 mètres, la piste en herbe nécessite également un suivi particulier. "Surtout avec la chaleur qu’il fait en ce moment, souligne André Alifanti. Toute la forêt est sèche ; les ruisseaux ne coulent plus. La piste est au soleil, il n’y a pas d’ombre. Il faut donc l'arroser plus qu’à l’accoutumée. Son entretien est difficile mais on a bien travaillé. Dimanche, tout sera prêt pour accueillir la première réunion."

Le départ de la première course est prévu à 14 heures.