Covid-19 en Corse : 32 personnes hospitalisées, dont 9 en réanimation

Publié le
Écrit par A.B

32 personnes sont hospitalisées en Corse pour la Covid-19, dont 9 se trouvent en réanimation et soins intensifs, indique le dernier bilan communiqué par l'ARS, ce vendredi 15 janvier. Aucun nouveau décès n'est à déplorer dans les dernières 24h.

Au 15 janvier, 32 personnes sont hospitalisées dans les deux hôpitaux publics de Corse - soit deux de plus que la veille -, dont 9 se trouvent en réanimation et soins intensifs.

On dénombre 12 personnes hospitalisées en Corse-du-Sud (2 en réanimation) et 20 en Haute-Corse (7 en réanimation).

143 décès depuis le début de la pandémie

Depuis le début de la pandémie, 119 décès ont été recensés dans un des deux hôpitaux publics de Corse (79 en Corse-du-Sud et 40 en Haute-Corse).

Auxquels s'ajoutent 24 décès enregistrés en Ehpad, portant le bilan total de la pandémie de coronavirus en Corse à 143 décès, tous secteurs confondus. À noter que 3 Ehpad - sur les 28 qui se trouvent sur l'île - sont actuellement concernés par au moins un cas de Covid-19.

Au cours des dernières 24 heures, 50 personnes ont été testées positives à la Covid-19 en Corse. Le taux de positivité – c'est-à-dire le pourcentage des patients positifs sur l'ensemble des personnes testées – sur les sept derniers jours glissants est de 2.2%.

1.436 personnes vaccinées

On compte 1.436 personnes vaccinées sur l'île. Si les vaccins ne sont pour l'heure accessibles qu'aux personnels soignants de plus de 50 ans et aux résidents d'établissements médico-sociaux ou unités de soins, dès le 18 janvier, toutes les personnes de plus de 75 ans pourront à leur tour se faire vacciner. Pour se faire, elles peuvent dès ce jeudi 14 janvier prendre rendez vous au centre de vaccination le plus proche de chez elles.

Le médecin traitant, "pilier de la prise en charge" Covid

Face au risque de contamination à la Covid-19, "votre médecin traitant est le pilier de votre prise en charge", assure l'ARS.

"Il est donc indispensable de (télé)consulter son médecin lorsque l’on a des symptômes et encore plus de le prévenir en cas de test positif. En effet, surtout chez les patients de plus de 65 ans et les malades chroniques, une dégradation de l’état de santé peut être brutale. Il ne faut donc pas sous-estimer les symptômes et en parler avec son médecin. Il vous suivra tout au long de la maladie et saura réagir en cas d’aggravation de votre état.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité