Covid-19 : la Sardaigne passe en zone blanche et allège ses restrictions, le reste de l'Italie resserre la vis

Publié le Mis à jour le
Écrit par Axelle Bouschon avec AFP
ILLUSTRATION. La plage Cala Luna, en Sardaigne.
ILLUSTRATION. La plage Cala Luna, en Sardaigne. © Alex Baillaud / MaxPPP

Face à la propagation de la pandémie de Covid-19, de nouvelles mesures de restrictions vont être instaurées dans plusieurs régions, dont la Lombardie. La Sardaigne, pour laquelle les indicateurs épidémiques sont bons, passe à l'inverse en zone blanche, ou zone à faible risque de contagion.

La Sardaigne va être la première région italienne à repasser en zone blanche, c'est-à-dire en zone à faible risque de contagion à la Covid-19, a indiqué un porte-parole du ministre de la Santé italien, Roberto Sperenza.

Un classement qui permet la levée d'une grande partie des restrictions jusqu'ici mises en place, à l'exception du port du masque en toutes circonstances et de la distanciation sociale. Le passage en zone blanche devrait notamment assurer la réouverture des restaurants le soir dans la région, de même que celle des cinémas, salles de théâtre, salles de sport ou encore piscines. 

50 nouveaux cas pour 100.000 habitants

Cette décision des autorités sanitaires fait suite à la publication des derniers indicateurs de l'épidémie. Le taux d'incidence des trois dernières semaines en Sardaigne - c'est-à-dire le nombre de cas enregistrés sur un temps donné - est encourageant : en deça de 50 nouveaux cas de Covid-19 pour 100.000 habitants. Le passage en zone blanche est valable à partir du 1er mars.

Des discussions sont en cours entre le ministre de la Santé, les autorités régionales, et l'Institut supérieur de la santé (ISS) afin de déterminer les modalités exactes de mise en oeuvre du passage de zone jaune - actuel classement de la Sardaigne - à blanche.

Mais face à la recrudescence de nouveaux cas et de nouveaux variants plus contagieux dans le reste de l'Italie, la réouverture des activités en Sardaigne devra être prudente et "surveillée", a déjà annoncé à l'agence AGI le responsable régional de la santé, Mario Nieddu.

Resserrement des restrictions sanitaires pour plusieurs régions

Le cas de la Sardaigne fait figure d'exception en Italie. Roberto Sperenza a ainsi décrété davantage de restrictions pour plusieurs autres régions.

La Lombardie, les Marches et le Piémont, passent le 1er mars de zone jaune à orange. Deux régions, la Basilicate et le petit Molise, sont elles placées en zone rouge.

Depuis le début de la pandémie, l'Italie a enregistré plus de 98.000 morts liés à la Covid-19, ce qui en fait le deuxième pays le plus touché en nombre de décès en Europe, et le septième à échelle mondiale. 

La maladie a aussi gravement impacté l'économie locale, qui connaît sa pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale.

Risque faible à risque élevé

Zone à risque faible (blanche), modéré (jaune), moyen (orange) ou élevé (rouge): l'Italie a fait le choix de diviser par couleur ses 20 régions en fonction de l'évolution de la Covid-19. Un classement amené à évoluer semaine après semaine, et qui implique des restrictions plus ou moins importantes pour les régions concernées.

Ainsi, pour les zones jaunes, un couvre-feu de 22h à 5h est décrété. Dans cet intervalle de temps, les déplacements ne sont autorisés que pour des raisons professionnelles, de santé ou d'urgence, et doivent être justifiés par une déclaration sur l'honneur.

Les bars et restaurants peuvent ouvrir, mais sont régis par plusieurs contraintes : pas plus de 4 personnes à une même table, sauf dans le cas de membres d'une même famille vivant sous le même toit, et fermeture imposée à 18h maximum. Le service à emporter reste possible jusqu'à 22h pour les restaurants.

Les musées sont également autorisés à ouvrir les jours de semaine, tout comme les centres commerciaux. En revanche, les cinémas, salles de théâtre et concert, salles de sport, discothèques ou encore stations de ski sont fermés. Les contacts autres qu'en dehors du noyau familial au sein du domicile privé ne sont pas recommandés.

Dans les zones oranges, les mesures de restrictions sont plus sévères : les bars et restaurants sont fermés, et la population n'est pas autorisée à sortir de la commune ou région, sauf pour des raisons professionnelles ou de santé.

Pour le cas des zones rouges, enfin, on parle de confinement strict. Les déplacements sont interdits sauf pour des raisons professionnelles ou de santé.

Les activités sportives en plein air sont autorisées, mais à proximité du domicile et sur de courtes périodes. Les commerces sont enfin fermés, à l'exception des magasins de première nécessité (alimentation et pharmacie). 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.