Covid19 en Corse : 2.2 milliards d'euros d'aides mobilisés par l'État pour soutenir l'économie insulaire

Après un an de soutien à l'économie nationale, le gouvernement organise son plan de sortie de crise. Ce vendredi 24 septembre, le préfet de Corse en a divulgué les contours tout en revenant sur les dotations versées à l'île durant un an.

Afin de redresser durablement l'économique française suite à la crise sanitaire, le gouvernement a lancé, en septembre 2020, son plan France Relance doté d'une enveloppe de 100 milliards d'euros.

Sur cette somme, 2.2 milliards d'euros ont été mobilisés pour soutenir l'économie insulaire. "C'est très important au regard de ce que pèse démographiquement la Corse. Cela montre aussi que les mesures de soutien proposées étaient bien adaptées", analyse Pascal Lelarge, préfet de Corse.

620 millions d'euros ont notamment été accordés sous forme de subventions directes (fonds de solidarité, annulation de créances) aux entreprises insulaires. Par ailleurs, plus d'un milliard d'euros ont également été octroyés aux sociétés grâce aux prêts garantis par l'État. "Grâce à ces aides, nous n'avons quasiment pas eu de faillites et les sociétés n'ont quasiment pas eu de problèmes de trésorerie. C'est une surprise plutôt agréable et nous avons évité la catastrophe annoncée", estime Christine Bessou-Nicaise, directrice régionale des finances publiques de Corse et de Corse-du-Sud.

155 millions d'euros ont d'ores et déjà été injectés dans l'économie insulaire au bénéfice des entreprises, des ménages et des collectivités. "Cet argent irrigue toute la Corse et ça marche très fort. D'ici à la fin de l'année, nous atteindrons les 200 millions d'euros", commente Pascal Lelarge.

La sortie de crise

Alors qu'au niveau national et local, l'épidémie est en net recul et que la vie économique reprend, le gouvernement entame actuellement un nouveau programme comprenant notamment des comités départementaux de sortie de crise. Ce dispositif sera installé dans les deux départements insulaires dans une dizaine de jours.

Mobilisant les acteurs déjà en action durant la crise, comme l'URSSAF, la Banque de France ou encore le tribunal de commerce, ce plan doit permettre de proposer des solutions adaptées aux difficultés rencontrées par les entreprises après la suppression des dispositifs d'urgence. Pour ce faire, un numéro dédié a été lancé : 0.800.000.245. "En appelant ce numéro, les sociétés auront un contact avec une vraie personne et non une boite vocale. Et elles pourront bénéficier d'un vrai suivi personnalisé. Et au regard du peu de quantité de situations à gérer, on aura les moyens de le faire", conclut le préfet de région.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société économie crise économique