Une trentaine de marins STC de la MCM inquiets pour leur avenir ont bloqué le port de Bastia ce jeudi 11 février en début d'après-midi, car ils craignaient une cessation d'activité " dès demain ". A l'issue d'une Assemblée générale, le bloquage a été levé.

Des personnels MCM inquiets pour leur avenir ont bloqué le port de Bastia depuis ce jeudi 11 février en début d'après-midi, car ils craignaient une cessation d'activité " dès demain ". Ils se seraient en effet fait l'écho d'une rumeur à ce sujet. Ils attendaient un communiqué de la direction pour décider de la suite à donner à leur action.

Patrick Rocca, le repreneur de la SNCM a indiqué qu'une cessation d'activité n'était pas à l'ordre du jour. Suite à quoi, les marins se sont réunis en assemblée générale et ont décidé du déblocage du port.

Tous les bateaux de Corsica Ferries reprendront normalement la mer ce soir, sauf le Pascal Paoli, qui, symboliquement, ne partira pas car les marins de la STC (Syndicat des travailleurs corses) considèrent " que son port d'attache est Bastia, que c'est le leur et qu'il appartient à la Corse " (Alain Mosconi, Secrétaire STC des marins).

Frédéric Alpozzo (CGT Marins) a refusé de s'exprimer sur " un mouvement qui n'est pas de son fait ". Quant à la cessation d'activité, il considère que " ce n'est pas d'actualité ".
 


Un comité extraordinaire se réunira vendredi 12 février à 9h30.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire en complément cet article du Marin du 11/02/2016