Tribunal correctionnel de Bastia : Paul Giacobbi relaxé dans un dossier de détournement de fonds publics

Jugés pour détournement fonds publics en octobre 2020, Paul Giacobbi et Thierry Gamba Martini ont été relaxés par le tribunal correctionnel de Bastia. Leurs avocats ont obtenu l'annulation de la procédure concernant l'affrètement du navire Pélican.

L'audience du tribunal correctionnel de Bastia avait eu lieu les 27 et 28 octobre derniers. Deux affaires avaient alors été jugées, la première pour l'aide au transport de fourrage accordée en 2015 à deux structures agricoles, lorsque Paul Giacobbi était Président du Conseil Exécutif. La seconde concernait l'affrètement du navire "Le Pélican" par la Méridionale, lorsque la SNCM était en grève en 2014.

Dans ces deux affaires, les trois prévenus, Paul Giacobbi, Thierry Gamba-Martini, ancien Directeur Général des Services de la Collectivité de Corse, ainsi que Francis Pian, ex directeur de l'office des transports, étaient jugés pour tentative de détournement de fonds publics, et détournement de fonds publics. Le parquet avait alors requis 1 an de prison avec sursis, ainsi que 50 000 euros d'amende et 5 ans d'inéligibilité pour Paul Giacobbi. Tandis qu'à l'encontre de Thierry Gamba-Martini et de Francis Pian, étaint requis respectivement 8 mois de prison avec sursis assortis de 10 000 euros d'amende, et 6 mois de prison avec sursis assortis d'une amende de 10 000 euros.

Le délibéré devait avoir lieu en janvier dernier, mais il a été reporté en mars puis à nouveau jusqu'à ce 6 juillet 2021. Pour l'affaire de l'affrètement du Pélican, Me Mercinier-Pantalacci, avocat de Paul Giacobbi, avait demandé la copie du dossier. Demande rejetée, ce qui a abouti à l'annulation pure et simple de la procédure pour cause de non respect des droits de la défense.

Concernant l'affaire de l'aide au fourrage, les trois même prévenus ont été relaxés faute "d'éléments suffisants".

Le parquet peut tout de même faire appel de la décision pour les deux dossiers.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société politique assemblée de corse