Coronavirus en Corse : le direct du vendredi 10 avril

Selon le dernier bilan de l'agence régionale de santé, vendredi 10 avril, la Corse compte 530 cas avérés de Coronavirus. L'infection a tué 43 personnes depuis le début de l'épidémie dans l'île. 

Ce vendredi 10 avril, la Corse compte 520 cas positifs de Coronavirus et enregistre 42 décès liés à l'infection.
Ce vendredi 10 avril, la Corse compte 520 cas positifs de Coronavirus et enregistre 42 décès liés à l'infection. © IP3PRESS/MAXPPP
Retrouvez le direct du jeudi 9 avril :  MONDE - 20h00 : L'épidémie de Covid-19 a déjà fait plus de 100 000 morts dans le monde, selon un comptage de l'AFP. Aujourd'hui, 4 milliards de personnes sont confinées chez elle.

FRANCE - 19h30 : L'épidémie de coronavirus a tué 13 197 personnes en France, selon le nouveau bilan annoncé par le directeur général de la Santé, vendredi 10 avril. Le total des morts en milieu hospitalier s'élève à 8 598 ce soir (+554 en 24 heures), quant aux Ehpad, ils annoncent 4 599 décès (soit 433 de plus).

Le solde de patients en réanimation est négatif pour la deuxième journée consécutive, avec 62 patients en moins.

31.267 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection au coronavirus (soit 500 places de lits supplémentaires attribuées aux malades du Covid-19 en vingt-quatre heures), dont 7.004 cas graves en réanimation.


CORSE – 18 heures : Selon nos informations 1 million de masques commandés par la Collectivité de Corse devraient arriver en début de semaine à Ajaccio. La livraison contiendrait également 100.000 masques ffp2 (filtrants, essentiels aux équipes hospitalières qui traitent les patients atteints de Covid-19).
En tout, la CDC a commandé deux millions de masques chirurgicaux, un million de FFP1 et un million de FFP2.

CORSE - 17h00 : Le dernier bilan de l'agence régionale de santé fait état de 530 cas positifs de Coronavirus en Corse (360 à l'hôpital et 170 en ambulatoire) et d'un décès supplémentaire, une femme de 88 ans à l'hôpital d'Ajaccio, ce vendredi, portant à 43 le nombre de morts liée à l'infection de Covid-19 dans l'île. 

15 personnes sont en soins intensifs ou admis en service de réanimation dans les hôpitaux de Bastia (1 patient) et d'Ajaccio (14 patients). En tout, 120 patients ont pu regagner leur domicile. 


FRANCE - 16h00 : Des données de l'Insee note une surmortalité dans plusieurs départements français comme le Haut-Rhin (+ 128%), la Seine-Saint-Denis (+ 62%), les Hauts-de-Seine (+ 56%), les Vosges (+ 55%), l'Oise (+ 42%), ou encore la Moselle (+ 41%)

CORSE -13h10 : A Bastia, le laboratoire d’analyses Vialle, unique entreprise à proposer le dépistage sérologique du Covid-19 en Corse, réserve pour l’heure ses tests aux personnes fragiles, au personnel soignants et aux personnes en contact avec des gens fragiles
FRANCE - 13 heures : 50 cas de coronavirus ont été confirmés à bord du porte-avions Charles de Gaulle, trois marins évacués « à titre préventif » via Lisbonne, selon France 2. En opération depuis fin janvier, il doit changer de cap et rentrer à Toulon (Var).

ITALIE - 11h30 : Selon plusieurs média italiens, qui se basent sur les dires de syndicats, les mesures de confinement pourraient être prolongées jusqu'au 3 mai dans le pays. Ces mesures expiraient le 13 avril. 

Dans le même temps, le jour Il Corriere indique que les librairies-papeteries, certains magasins de vêtements et des entreprises produisants des machines agricoles pourraient rouvrir dès le 4 mai. Le quotidien La Repubblica estime quant à lui que les derniers commerces à rouvrir seront les bars, cafés, restaurants et les écoles. 


CORSE - 10h30 :  Un homme de 58 ans a été arrêté en Haute-Corse après avoir vendu deux lots de masques de protection chirurgicaux achetés sur internet. En l’absence de marque ou d’indication sur leur provenance, le stock saisi par les gendarmes a été détruit.

Le prévenu fait l’objet d’une convocation en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC)  en octobre pour pratiques commerciales trompeuses, travail dissimulé par dissimulation d’activité et de contraventions pour déplacement hors du domicile sans justificatif. 

 

CORSE - 9h45 : Le préfet de Corse, Franck Robine, renforce les mesures de confinement. Dans un communiqué, publié ce vendredi, il annonce qu'une tolérance zéro sera appliquée en ce week-end pascal pour les déplacement non nécessaires vers les villages, lieux de promenade et plages, qui restent fermées.

 

De plus, Franck Robine indique avoir pris un arrêté afin de limiter la fréquentation des commerces. Ainsi, à partir du 11 avril seul un adulte par famille pourra faire les achat pour une durée d'une heure par magasin ou grande surface. Cet arrêté est valable, pour l'heure, jusqu'au 15 avril. 

"Le confinement est la meilleure arme pour limiter la propagation du virus", insiste le préfet. 

 

Communiqué : le préfet de Corse renforce les mesures de confinement



CORSE - 9h15 : L'université de Corse et des enseignes de la grande distribution proposent des bons d'achat de 50 euros par semaines pour les produits alimentaires et de première nécessité aux étudiants isolé ou en difficulté financière. Pour en bénéficier, contacter la cellule de soutien aux étudiants : soutien-etudiants@univ-corse. fr ou 04 20 20 22 57.
 

FRANCE - 9h10 : Deux TGV médicalisés vont transporter 50 patients atteints de Coronavirus d'Ile-de-France vers des hôpitaux de Nouvelle Aquitaine, ce vendredi. Les malades seront répartis entre des hôpitaux de Bordeaux, Poitiers, Limoges, Brive, Périgueux, Niort, Angoulême et Saintes.

FRANCE - 8h50 : le gouvernement prévoit une chute de 6 % du produit intérieur brut cette année, avec une explosion du déficit public à 7,6%, a annoncé le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire

EUROPE - 8h : Les 27 ministres des Finances de l'Union européenne ont trouvé, jeudi, un accord sur une réponse économique commune face au coronavirus après avoir trouvé un terrain d'entente avec les Pays-Bas qui bloquaient les discussions depuis mardi. 

Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a lui salué un "excellent accord" incluant "500 milliards d'euros disponibles immédiatement" et "un fonds de relance à venir". "L’Europe décide et se montre à la hauteur de la gravité de la crise."
 
Face à la pandémie, la réponse européenne doit s'orienter sur trois axes principaux : jusqu'à 240 milliards d'euros de prêts du fonds de secours de la zone euro, un fonds de garantie de 200 milliards d'euros pour les entreprises et jusqu'à 100 milliards pour soutenir le chômage partiel.

La question des "coronabonds", destinés à soutenir l'économie à plus long terme après la crise, considérée comme moins urgente, n'a pas été tranchée jeudi. Les pays les plus affectés par le virus, en particulier l'Italie, réclamaient la création d'un "fonds" de relance qui puisse être financé par de la dette commune, sous la forme d'euro-obligations parfois appelées "coronabonds" ou "eurobonds".


Les chiffres de la veille :
- Corse : 520 cas avérés de Coronavirus et 42 morts liées à l'infection
- France : 30.763 hospitalisation dont 7.766 en réanimation. Pour la première fois, le nombre de lits occupé au sein de ces services a déminué (-82). Le pays enregistre 12.210 morts. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter