Coronavirus : "le confinement le plus strict doit se poursuivre jusqu'au 11 mai" annonce Emmanuel Macron

Ce lundi 13 avril, selon le dernier bilan d'agence régionale de santé, la Corse compte 545 cas positifs de Coronavirus en Corse et dénombre 46 décès. 

Le confinement se poursuit jusqu'au 11 mai prochain, annonce le président de la République.
Le confinement se poursuit jusqu'au 11 mai prochain, annonce le président de la République.
Retrouvez le direct du dimanche 12 avril : 
 
FRANCE - 20h10 : Le président de la République, Emmanuel Macron, tenait ce lundi soir une allocution télévisée. Un discours de plus de 25 minutes et qui a été l'occasion pour le président d'annoncer plusieurs mesures, dont la prolongation du confinement pour 4 semaines, jusqu'au 11 mai prochain. "Nous devons donc poursuivre nos efforts et appliquer nos règles. C'est pour cela que le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu'au lundi 11 mai".

"Je mesure pleinement l'effort que je vous demande. Durant les quatre semaines à venir, les règles du gouvernement devront être pleinement appliquées" a-t-il poursuivi, précisant que les personnes âgées, en situation de handicap sévère ou souffrant de pathologies chroniques resteront confinées au-delà de cette date.


Réouverture progressive des établissements scolaires

"Le 11 mai prochain sera le début d'une nouvelle étape. Elle sera progressive, et les règles pourront être adaptées en fonction des résultats car l'objectif premier reste la santé de tous les Français". Une réouverture progressive des écoles, crèches, collèges et lycée sera ainsi dès à partir de cette date. "Trop d'enfants dans les quartiers populaires, les campagnes sont privés d'école sans avoir accès au numérique. Nos enfants doivent retrouver le chemin des classes." Les établissements supérieurs ne réouvriront en revanche pas leurs portes avant l'été.
 

Restaurants et bars resteront fermés

Les restaurants, cafés, hôtels, fermés depuis plus de 4 semaines, le resteront au-delà du 11 mai, indique le président. Egalement, aucun festival n'aura lieu "avant mi-juillet". Même tarif pour les frontières avec les pays non-européens, fermées jusqu'à nouvel ordre.


Versement d'une aide pour les plus précaires

Si la crise est sanitaire, elle est également économique. Ainsi, pour venir en aide aux "familles les plus modestes" et les étudiants les plus précaires, une aide exceptionnelle sera prochainement versée. Les entreprises ne seront pas non plus laissées de côté, indique Emmanuel Macron : "un plan spécifique sera mis en œuvre pour les secteurs qui seront durablement affectés. Des annulations de charges et des aides spécifiques seront mises en place."


Dépistage "de toute personne présentant un symptôme"

"Le 11 mai, assure Emmanuel Macron, nous serons en mesure de tester toute personne ayant un symptôme". Les personnes infectées se verront ainsi placées en quarantaine. Pour l'heure, "une très faible minorité de Français ont contracté la maladie. Nous sommes très loin de ce que les spécialistes appellent l'immunité collective."

Chaque Français sera doté d'un masque grand public d'ici le 11 mai, et l'usage de ces derniers pourrait également devenir systématique, indique le président.


- 20h : Suivez l'allocution télévisée du président de la République : 


FRANCE - 19h30 : On dénombre 14.967 décès depuis le début de la pandémie, soit 574 de plus dans les dernières 24h. 32.113 patients sont hospitalisés, dont 6.821 en réanimation. C'est 24 de moins de moins que la veille.

27.718 personnes sont désormais sorties guéries de l'hôpital.

Évolution du Covid-19 en France
Infogram



- 19h15 : Alors que le président de la République, Emmanuel Macron, devrait annoncer ce lundi soir la prolongation du confinement, certains Français, lassés ou peu convaincus de l'efficacité de ces mesures, réclament son arrêt. Un comportement fortement décrié par les autorités.


ITALIE - 19h : 566 nouveaux décès ont été enregistrés en 24h, portant à 20.465 le nombre de morts depuis le début de la pandémie. Au total,159 516 ont été confirmés. Bonne nouvelle cependant : le pays observe, et pour le 10e jour consécutif, une baisse du nombre de patients en réanimation.


MONDE - 18h30 : Pour Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l'Organisation mondiale de la santé, "le Covid-19 se répand rapidement, et est meutrier : dix fois plus que ne l'était la pandémie de grippe (H1N1) en 2009".

Ce dernier s'exprimait lors d'une conférence de presse virtuelle, ce lundi, tenue à Genève. 
Tedros Adhanom Ghebreyesus a indiqué que "les données recueillies dans plusieurs pays donnent une image plus claire de ce virus, de son comportement, de la manière de l'arrêter". A ses yeux, pour arrêter la progression du virus, il est nécessaires de faire preuve de "solidarité à échelle nationale, et à échelle mondiale"



CORSE - 17h15 : Le bilan de l'agence régionale de santé fait état de 545 cas positifs de coronavirus en Corse et de trois décès supplémentaires à l'hôpital d'Ajaccio, portant à 46 le nombre de morts liées au Coronavirus dans l'île. 

Dans le détail, 15 personnes sont actuellement en réanimation dans l'île, au centre hospitalier d'Ajaccio ; 47 patients sont pris en charge en hospitalisation conventionnelle. 126 malades ont pu rentrer chez eux depuis le début de la crise du Covid-19 dans l'île. 

Évolution du Covid-19 en Corse
Infogram


MONDE - 17h : On dénombre, à cette heure, plus de 1 870 000 cas confirmés de nouveau coronavirus. Les Etats-Unis représentent plus d'un tiers des infections détectées (+ de 558.000 personnes).


CORSE - 16h00 : 500.000 masques, en provenance de Chine, sont arrivés à l'aéroport d'Ajaccio. Selon nos informations, 45.000 d'entre eux ont été commandés par Laurent Marcangeli, maire d'Ajaccio et président de la communauté d'agglomération du pays ajaccien, une première distribution aux professionnels de santé de la région est prévue mardi. 



FRANCE - 15h00 : Selon les chercheurs de l'institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) la levée du confinement devra se faire par étapes et ne devrait pas intervenir avant plusieurs semaines. Ainsi, selon l'étude, il faudra attendre la fin du mois de mai, voire le mois de juin. 

Pour éviter une deuxième vague lors de la fin du confinement, les chercheurs appellent les autorités à la prudence. "Alors que la France fait face à la première vague de la pandémie de Covid-19 en confinement, des formes intensives de distanciation sociale seront nécessaires dans les prochains mois en raison de la faible immunité de la population", préviennent les chercheurs. Selon l'étude, "la population infectée par le Covid-19, au 5 avril, devrait se situer entre 1% et 6%". 

 


ESPAGNE - 12h35 : On dénombre 517 morts liés au nouveau coronavirus dans les dernières 24h, portant le bilan total de décès à 17.489 personnes.


CHINE - 12h30 : Le pays craint une seconde vague épidémique, alors que le nombre de nouveaux cas journaliers est au plus haut depuis début mars. La Commission nationale de la santé a ainsi annoncé ce lundi 13 avril 108 nouveaux cas détectés. Il s'agit pour la plupart de malades de retour de l'étranger. Au Heilongjiang, à la frontière russe, 49 Chinois venus de Russie ont été testés positifs en 24 heures.


ETATS-UNIS - 12h : Un signe d'espoir dans le pays, le plus touché et le plus endeuillé au monde par la pandémie : pour la deuxième journée consécutive, les Etats-Unis enregistrent une baisse de la mortalité lié au nouveau coronavirus. Ainsi, dimanche 12 avril, 1.514 décès ont été recensés en 24h, contre 1.920 samedi et 2.108 vendredi.

Des statistiques recensées par l'Université de médecine Johns-Hopkins. En tout, et à ce stade, plus de 22.000 morts - dont plus de 9.000 dans l'Etat de New-York, épicentre principal de l'épidémie dans le pays - et 557.000 cas ont été confirmés.


CORSE - 11h30 : A Cargèse, la messe du lundi de Pâques a été enregistrée puis diffusée, le tout sans fidèles au sein des paroisses orthodoxe et catholique que compte la commune. "C'est difficile de ne pas eu nos messes cette année. Donc on a voulu faire sonner nos deux églises pour garder nos traditions et pour rendre hommages à nos défunts", explique un habitant. 

 
Ce lundi 13 avril, à Cargèse, les traditionnelles messes de Pâques ont été enregistrées en raison du confinement.
Ce lundi 13 avril, à Cargèse, les traditionnelles messes de Pâques ont été enregistrées en raison du confinement. © JCC / FTVISATELLA


Confinement oblige, la procession de rite grec, qui se tient tout les ans dans le village a été annulée cette année. 
 

CORSE - 9h35 : Selon les données de Santé publique France, basées sur les résultats recensés dimanche, la Haute-Corse est le seul département français à ne plus compter de patients en réanimation suite à une infection au Covid-19. 14 patients sont pris en charge au sein de ce service à l'hôpital d'Ajaccio. 

Selon l'institution, en Corse, 74 personnes étaient hospitalisées dimanche (70 en Corse-du-Sud et 4 en Haute-Corse) pour une infection au Covid-19. 


MONDE - 9h20 : Dimanche soir, le cours du baril de pétrole s'est effondré. Les principaux pays exportateurs se sont ainsi accordés sur une baisse de production d'une ampleur historique, destinée à faire repartir à la hausse la valeur de l'or noir. Mettant fin à une guerre des prix déclenchée en mars.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a annoncé une réduction de l'offre pétrolière de 9,7 millions de barils par jours (mbj) en mai et en juin, à l'issue de plusieurs jours de pourparlers. Ces quotas doivent se prolonger, de façon réduite, jusqu'en mai 2022, passant à 7,7 millions mbj au second semestre 2020, puis à 5,8 millions mbj.

Cette réduction sera "la plus importante en volume et la plus longue en durée" jamais mise en œuvre par l'Opep et ses partenaires, a affirmé le secrétaire général de l'organisation Mohammed Barkindo. (AFP)


FRANCE - 8h00 : Le président de la République doit s'exprimer ce lundi soir vers 20 heures. Il s'agit de sa quatrième allocution début le début de la crise sanitaire liée au Coronavirus, quatre semaines après avoir décrété le confinement de la population. Selon son entourage, il envisage de prolonger le confinement au-delà du 10 mai. Une échéance « assez lointaine pour faire comprendre l’effort qui reste à faire, mais suffisamment proche pour esquisser la France d’après ». (AFP)

En France le dernier bilan fait état de 31.826 hospitalisations pour une infection au coronavirus. Parmi ces dernières, 6.845 sont dans un état grave, en réanimation. On déplore 14.393 décès depuis le début de l'épidémie, dont 9.243 recensés dans les hôpitaux.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter