Armes, contrefaçons… La Direction Régionale des Douanes de Corse a présenté son bilan de l’année écoulée en matière de saisie et d’actions, vendredi 15 avril. Si les saisies de stupéfiants sont en recul, les infractions aux armes et aussi à la fraude fiscale ont progressé.

En 2015, le curseur au niveau national avait rapidement été repositionné sur la lutte contre le terrorisme, suite aux attentats de janvier à Paris.

Les services des douanes ont été repositionnés aux frontières des pays de l’UE, et ont accentué les contrôles sur les transports illicites d’armes, et de tous trafics concourant au terrorisme, financiers compris - depuis 2015, la douane est devenue la sixième agence de renseignement de France, grâce à un nouveau label -.

En Corse, cela s’est traduit d’abord par des informations utiles concernant un trafic d’armes supposé vers la Belgique. Les douanes de l’île, par leurs réseaux, ont contribué à la saisie de 41 armes de poing (pistolets Glock entre autres) à l’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle.

Sur l’île elle-même, seulement 3 armes ont été saisies, ainsi que 326 cartouches. Toujours dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, c’était la douane qui avait contrôlé Paul-André Contadini, condamné récemment en appel à 7 ans de prison.

Regarder le reportage d'Olivier Castel et de Guillaume Leonetti


4500 objets contrefaits et des bateaux détaxés

 
Un autre chiffre en progression, celui relatif à la fraude fiscale, multiplié par 5 entre 2014 et 2015. Particularité des comptes, on remarque que certains plaisanciers se livrent à l’achat de bateaux sous pavillon de petits Etats tels quel les îles Cook ou Guernesey, qu’ils font passer ici pour des locations destinées au transport de touristes. 660 713 € de droits et taxes européennes sur la navigation ont été infligés à six particuliers, dont un résident ajaccien.
 
Du côté des "grands trafics" (stupéfiants, contrefaçons, tabacs…), la part belle revient aux contrefaçons dans le commerce. 4500 objets, surtout "Made in China", allant de la coque de smartphone aux sacs imités des grandes marques ont été saisis l’an passé…et déjà 5000 rien que pour ces trois derniers mois. Les contrevenants se faisant parfois eux-mêmes berner par les lots achetés chez des grossistes continentaux.

Fraude à l'appellation sur l'huile d'olive

 
Les stupéfiants sont toujours là bien sûr, mais ils sont en baisse. "Seulement" 6 kilos de cannabis saisis en 2015, et 200 grammes de cocaïne. Quelques cartouches de cigarettes de contrebande aussi, mais bien moins que sur le continent, ou les saisies ont atteint le record historique de 630 tonnes (+50%).
 
Dans le domaine agro-alimentaire, la prévention contre la Xylella Fastidiosa a engendré la saisie de 200 plantes importées. Quatre tonnes de fromage sans étiquette venant de Sardaigne et 7000 litres d’huile d’olive ont été confisqués. Enfin, notons que 3 millions d'euros de droits ont été redressés lors d’un contentieux sur des déchets ménagers (Taxes sur les Activités Polluantes).

Les douanes en Corse
130 Agents

2 Bureaux (Ajaccio et Bastia)

300 M€ de sommes perçues en 2015 - 75% sont reversées à la Collectivité, aux Départements, ou encore au Conservatoire du Littoral (Statut Fiscal Corse)-

La prise de 2015 : La "Tête de Jeune Femme" de Pablo Picasso (25M€), saisie sur le port de Calvi.