Ce mercredi 15 novembre à 20h45 sur ViaStella, le magazine "Empreinte Verte" vous apporte des éléments de réponse et s’interroge sur les perceptions que nous avons des dérèglements climatiques ou des effets que ce défi environnemental peut avoir sur nous.

Au-delà des chiffres, des courbes, des images spectaculaires de tempêtes ou de canicules que peuvent la psychologie, les sciences cognitives et les neurosciences ? Comment ne pas se sentir écrasé par l’urgence climatique ? Certains doutent encore malgré un consensus scientifique, d’autres sont engagés dans l’action. À travers des témoignages, l’éclairage de scientifiques et des décryptages, Fabrice Fenouillère et Stéphane Usciati explorent cette autre façon d’envisager cette question du dérèglement climatique.

L’éco-anxiété, ce n'est pas une maladie mais un processus d'émotions saines

Depuis 40 ans, le météorologiste Patrick Rebillout, directeur du centre Météo-France d’Ajaccio est aux premières loges pour constater les changements climatiques. "Nous allons chaque année battre des records, mais cette façon d’aborder ces dérèglements n’est pas la bonne" nous dit-il. Le risque est de créer davantage d’inquiétude et parfois d’angoisse. Cette éco-anxiété est de plus en plus importante en particulier chez les jeunes.

Laelia Benoit, pédopsychiatre et chercheuse en psychologie à Yale aux Etats-Unis, précise que cette réaction "de peur de l’effondrement environnemental ce n’est pas que de l’anxiété ! Pour beaucoup de gens c’est de la colère, cela peut aussi être de la honte de ne pas faire mieux que ce que je fais, c’est l’ensemble des émotions négatives et positives qui sont liées au changement environnemental : la peur, la colère, l’indignation, la culpabilité, la frustration mais aussi la joie ou l’envie d’agir".

durée de la vidéo : 00h01mn08s
Laelia Benoit, pédopsychiatre et chercheuse en psychologie à Yale aux Etats-Unis, nous explique les différentes étapes de nos réactions par rapport à l’éco-anxiété ©France 3 Corse ViaStella

Le climatoscepticisme, c'est nier le rôle des activités humaines sur le dérèglement climatique, voire nier le dérèglement climatique lui-même.

Ceux qui doutent encore des rapports du GIEC et de l’influence des activités humaines sur les dérèglements climatiques sont nombreux. Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat a intégré dans son dernier rapport des scientifiques en neurosciences et sciences cognitives. Cela permet de mieux comprendre comment nous réagissons, pourquoi des doutes, des résistances parfois. La chercheuse en sciences cognitives à l’ENS (Ecole Normale Supérieure) Aurore Grandin décrit certains mécanismes de pensée. Elle précise aussi l’importance de l’environnement socio-économique des personnes.

durée de la vidéo : 00h01mn03s
Aurore Grandin, chercheuse en sciences cognitives à l’ENS (Ecole Normale Supérieure), nous parle des biais cognitifs qui peuvent être responsables du climatoscepticisme. ©France 3 Corse ViaStella

Le bon réflexe, c'est de s'informer sur les enjeux climatiques

Pour agir, il importe de s’informer et de mieux connaître les enjeux. Pierre Ange Giudicelli de l’association "Mare Vivu" s’est engagé dès 2016 avec d’autres pour alerter. Paul Coquard, animateur et co-référent de la Fresque du Climat en Corse organise des ateliers pour permettre à ceux qui le souhaitent de s’emparer de ces questions des changements climatiques. Ils peuvent ainsi mieux connaître les causes, leurs incidences et la complexité de la situation.

L’auteur et réalisateur de "Demain", Cyril Dion revient pour sa part sur l’importance d’un nouveau récit sur ce que nous vivons. Tous s’accordent à dire qu’il n’y a pas de petits gestes. Elodie Sechi, une jeune balanine a décidé de créer une plateforme de voyage différente. Avec "Kiffemu", elle propose de redécouvrir d’abord la Corse. "Pas besoin de partir à l’autre bout du monde, l’aventure et l’étonnement sont à deux pas chez soi" dit-elle. D'ailleurs, c’est depuis une maison troglodyte à Corbara qu’elle nous présente son entreprise dans "Empreinte Verte".

📺 Empreinte Verte, un magazine à voir ce mercredi 15 novembre à 20h45 sur ViaStella.