Football-Ligue 1 : l'ACA tient sa première victoire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alain Stromboni .

Solides et réalistes, les hommes d'Olivier Pantaloni ont signé leur première victoire de la saison ce dimanche à Brest. Un succès acquis grâce à un but de Romain Hamouma dans un match marqué par la sortie sur civière du gardien ajaccien.

Avant le coup, Olivier Pantaloni voulait ramener "minimum un point" du déplacement de son équipe à Brest. Finalement, lui et ses joueurs reprendront ce dimanche soir l'avion du retour avec les trois points de la victoire. Après 8 journées de championnat, l'ACA tient enfin son premier succès cette saison en Ligue 1.

Sur la pelouse du stade Francis-Le Blé, l'unique but d'un match fermé et haché est inscrit peu après l'heure de jeu. Sur un beau mouvement venu du flanc droit, Hamouma reprend un centre de Nouri au second poteau et permet aux Acéistes de prendre l'avantage. Le score n'évoluera plus jusqu'au coup de sifflet final (0-1).

Leroy évacué sur civière

Solides, courageux et bien regroupés, les Ajacciens tiennent leur succès à l'issue d'une partie qui avait cependant mal commencé. Dès la 2ème minute, Benjamin Leroy est obligé de quitter le terrain après un violent choc avec son coéquipier Gonzalez.

Touché aux cervicales, le portier acéiste reste de longues minutes au sol avant d'être évacué sur une civière puis transféré vers l'hôpital. "Il a perdu connaissance et ne se souvient plus trop de ce qu'il s'est passé, il doit passer un scanner", indiquera Olivier Pantaloni au micro de Prime Vidéo juste après la rencontre.

Sur le terrain, l'entraîneur ajaccien lance alors Ghjuvanni Quilichini dans le grand bain de la Ligue 1. Une première pour le jeune gardien remplaçant de 20 ans qui, malgré son manque d'expérience, se montre décisif. Notamment à la 30ème minute où il réalise un double arrêt : d'abord sur un tir de Pereira Lage puis dans les pieds de Slimani. 

"Ça fait du bien au moral"

Après la pause et l'ouverture du score de Hamouma (65ème) - auteur de son premier but sous ses nouvelles couleurs -, la défense corse fait front devant son jeune portier qui ne sera quasiment plus inquiété. Sauf sur cette frappe de Honorat trop croisée (86ème). Brest a laissé passé sa chance. 

Après plus de cinq minutes d'arrêt de jeu, l'arbitre délivre enfin Olivier Pantaloni et ses hommes. Le coach acéiste laisse éclater sa joie avec son staff pendant que ses joueurs s'en vont saluer la vingtaine de supporters ayant fait le déplacement en Bretagne.

"Ça fait du bien au moral, confie Riad Nouri au micro de Prime Vidéo. On avait vraiment envie de gagner avant la trêve. C'est le scénario parfait. On savait que cette première victoire allait venir ; on bosse tellement. Nous sommes récompensés."

Aujourd'hui, peu importe la manière, il était important de pouvoir prendre des points.

Olivier Pantaloni

au micro de Prime Vidéo

"Sincèrement, nous étions venus pour essayer de gagner, explique de son côté Olivier Pantaloni. Après, il est évident que c'est loin d'être le meilleur contenu depuis le début de la saison. Ça a été un match brouillon, avec énormément de déchets techniques. On a le bonheur d'ouvrir le score sur peut-être notre seule occasion de la rencontre. Aujourd'hui, peu importe la manière, il était important de pouvoir prendre des points. Ne serait-ce qu'un point aurait mis du baume au coeur aux joueurs. Là, avec cette victoire, on recolle. Ça redonne confiance et encore plus d'énergie pour continuer." 

Ce dimanche soir, l'ACA est toujours lanterne rouge de Ligue 1. Mais avec cette première victoire et 4 points au compteur, les Ajacciens s'offrent un petit bol d'air, reviennent au contact de leurs adversaires, et lancent véritablement leur saison. Une prestation encourageante qu'ils tenteront de confirmer le 2 octobre à Timizzolu face à Clermont.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité