• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

18 juin 1940 – L'appel à la résistance du général de Gaulle

Le 18 juin 1940 à Londres, Charles De Gaulle appelle sur la BBC les Français à la résistance contre l'envahisseur allemand. / © Musée de la Résistance
Le 18 juin 1940 à Londres, Charles De Gaulle appelle sur la BBC les Français à la résistance contre l'envahisseur allemand. / © Musée de la Résistance

C'était le 18 juin 1940. A Londres, le général de Gaulle lance à la BBC son premier appel à la résistance. Comme partout en France, une cérémonie commémorative s'est déroulée lundi à Bastia et Ajaccio.

Par France 3 Corse ViaStella / GB

Le 18 juin 1940, le général de Gaulle lançait à Londres son appel aux Français à s'unir dans l'action et le sacrifice contre les Allemands.

"L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non ! ", déclare-t-il à la BBC, invitant les Français à résister à l'Occupant allemand, juste après que le gouvernement du maréchal Pétain ait avoué la défaite de la France.

Le général de Gaulle demande aux Français de se regrouper autour de lui. "Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas". Historiquement, on considère que ce discours a été à l'origine de la Résistance française.

Ce texte n'a été entendu que par une infime partie de la population et aucun enregistrement n'a été conservé, explique l'INA. Selon l'Institut national de l'audiovisuel, il existait même plusieurs versions, dont une "atténuée" concernant les "piques" au gouvernement du maréchal Pétain. C'est cette version qui fut diffusée le 18 juin.

L'Appel du 18 juin a fait l'objet d'une proposition de l'Ina et de la BBC d'inscription au registre "Mémoire du Monde" de l'UNESCO sous la forme de quatre documents clés de l'événement : le manuscrit du texte de l'Appel radiodiffusé du 18 juin, l'enregistrement radiophonique de l'Appel du 22 juin, le manuscrit de l'affiche du 3 août et l'affiche elle-même.

Des commémorations anniversaires ont lieu lundi un peu partout en France, comme à Bastia et Ajaccio. La Corse sera, le 4 octobre 1943, le "premier morceau libéré de la France". 

 

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus